© Tous droits réservés

Le doctorat CIFRE : une opportunité de développer la recherche par le projet au sein des agences d’architecture

Appel téléchargeable : JE Doctorats-CIFRE

Appel à communications 

À l’occasion d’une journée d’étude, nous souhaitons investiguer la contribution des thèses CIFRE [1]  à la recherche en architecture, en particulier pour l’exploration des processus de conception. Conscients de l’évolution en cours des métiers de la conception et des nouveaux enjeux et pratiques qui s’y rapportent, nous questionnons l’influence des doctorats CIFRE dans cette dynamique.

Le dispositif CIFRE offre l’opportunité d’une relation directe entre la recherche et le projet, entre la théorie et la pratique. Il permet à la recherche de s’inscrire dans la réalité de terrains de projet au sein des agences d’architecture (ou plus largement des disciplines de la conception). Dans ce contexte, le projet occupe une place centrale dans la recherche, aussi bien comme outil pratique d’investigation que comme objet d’étude d’expérimentation constructive et ambiantale[2]. Quels sont alors les apports épistémologiques de ces recherches ? Quelles contributions et spécificités méthodologiques développent-elles ? Quels sont les outils de recherche spécifiques développés ? Comment cette approche renouvelle-t-elle la recherche en architecture ? 

Contexte

Le doctorat en architecture en France existe depuis 2005. Depuis, la réflexion propre à la constitution de cette discipline se construit grâce à différentes publications et séminaires organisés par les laboratoires[3]. Interrogée à de nombreuses reprises, la place de la conception du projet dans la recherche doctorale et la proximité entre le terrain d’étude et le chercheur continuent à faire débat.

Le dispositif CIFRE, de plus en plus présent au sein des agences d’architectures[4], intervient directement sur ces champs de recherche en multipliant différentes approches de recherche-action[5] visant une montée en généralité en partant d’une expérimentation par la pratique de terrain. L’architecture étant « d’abord une pratique professionnelle » (FINDELI, COSTE, 2014), l’alliance entre pratique et recherche est particulièrement sensible. Les contours, les méthodes et les outils de ces types de recherche restent à clarifier pour permettre aux doctorant.e.s de s’en saisir.

Objectifs de l’appel à communication 

Cette journée d’étude rassemblera des connaissances et des retours d’expériences pour identifier la diversité des positions méthodologiques dans le cadre de recherche CIFRE en architecture afin de nourrir un dialogue entre chercheurs-praticiens qui participent au développement des outils de la recherche par le projet au sein des disciplines de la conception.

Nous souhaiterions aboutir à la publication d’une cartographie des méthodologies et outils de recherche par la pratique, développés au cours des doctorats CIFRE en architecture.  

Cette journée d’étude alternera des communications avec une table ronde.  

L’appel à communication est ouvert aux profils suivants : 

  • des doctorant.e.s, docteurs CIFRE en agence d’architecture ainsi que des encadrant.e.s et des directeur.trice.s de thèse, des chercheurs inscrits dans d’autres disciplines de la conception (paysage, design etc.).  Nous privilégierons les communications s’appuyant sur des exemples et problématiques concrèts, qui attacheront un intérêt particulier aux précisions dans les prises de décisions méthodologiques. 
  • des chercheurs, doctorant.e.s  en architecture ayant réalisé ou réalisant leur doctorat dans un pays étranger ou en co-tutelle avec un pays étranger, dont la démarche est analogue au dispositif CIFRE, ou qui développe une certaine forme de recherche associée au projet. Ces contributions permettront d’apporter un point de vue exogène sur le milieu français.
  • des chercheurs et doctorant.e.s travaillant sur l’épistémologie de l’architecture, ayant notamment comme objet de recherche le processus de conception et la méthodologie de recherche en architecture.
  • des chercheurs et doctorant.e.s intégrant dans leurs recherche un rapport intrinsèque à leur pratique professionnelle dans d’autres disciplines que l’architecture, ayant réalisé ou réalisant une CIFRE (Par exemple : en Droit, en sciences de l’éducation, en Science de la communication etc.). Un intérêt sera porté à la question de la réflexivité sur le travail “opérationnel” de terrain, ainsi que sur la recherche et les problématiques méthodologiques qui en découlent. 

Thématiques  

Les propositions de contributions peuvent répondre au choix à une ou plusieurs des cinq thématiques ci-dessous. 

  1. Les connaissances visées par la recherche-projet

Objectifs : Clarifier la place spécifique de la recherche par le projet dans le cadre d’une démarche de recherche conjointe à une pratique professionnelle de conception.  

Quelles connaissances la recherche-projet cherche-t-elle à produire ? Comment une recherche par le projet dépasse le statut de solution spécifique à une situation, pour aller vers une montée en généralités des connaissances produites ?   Les connaissances créées participent-elles à l’élaboration d’une théorie de l’architecture ?   Dans quelles conditions la proximité nécessaire à l’étude d’un processus de conception permet-elle la création d’une connaissance objective ? 

  1. Les jeux d’acteurs et les contraintes de terrain associés au doctorat Cifre

Objectifs :  Proposer une méthodologie d’observations, d’identification et de prises en compte des contraintes et de la complexité du terrain. Exposer les contraintes et les rapports de force entre acteurs (académiques et professionnels), propres à la mise en place d’une stratégie de recherche par le projet en agence.

Comment créer des espaces de réflexivité entre l’entreprise et les laboratoires ?  Comment appréhender la variété des contraintes et la multiplicité des acteurs ? Comment la différence de temporalités entre la recherche (temps longs) et la pratique du projet en agence d’architecture (temps courts) est-elle prise en compte ? Comment les biais cognitifs de l’observateur-participant sont pris en compte dans la recherche ? Comment assurer la distance critique du chercheur nécessaire à la production de connaissances objectives ?

  1. La stratégie de recherche-projet 

Objectifs :  Identifier des stratégies pour travailler en conciliant les différences d’intérêts, d’acteurs et de temporalités de la recherche et de la pratique architecturale à partir de définitions claires des protocoles et de situations concrètes vécues.

Quelles stratégies de recherche sur l’architecture et les disciplines de la conception peut-on identifier aujourd’hui ?  Comment se construit la méthodologie d’une thèse CIFRE en agence d’architecture (construction du sujet, choix des études de cas, plan d’actions, …) ?  Quel est le statut du chercheur au cours de la production des projets ? Comment les projets développés au sein de l’agence sont-ils mobilisés dans la recherche ?

  1. Les outils opérationnels de la recherche par la pratique

Objectifs :  Développer des outils de recherche à partir des problématiques et des stratégies proposées du point de vue opérationnel en expliquant le mode de captation et de restitution de la réalité du terrain.

Quels outils permettent d’appréhender la variété des contraintes et la multiplicité des acteurs ?  Comment retranscrire et capitaliser une recherche au fil du temps lorsqu’on étudie un processus aussi complexe que celui d’un projet d’architecture ?   Quels critères d’observations et de captations des données le chercheur peut-il mettre en place ? Selon quelles modalités (journées de réflexions, workshop, …) des réflexions peuvent-elles être partagées au sein de l’agence en lien avec le laboratoire ?   

  1. Les formes de résultats de la recherche

Objectifs :  Saisir la spécificité et explorer la diversité des formes prises par des thèses issues de recherches-projet

Quels peuvent être les supports et formats de restitution de la thèse ? Comment les outils de l’architecte ou du designer sont-ils mobilisés dans la forme prise par la thèse ? Comment la recherche peut-elle être un levier d’évolution des postures et des pratiques des architecte-chercheurs, des agences d’architecture, des praticiens en général ?

Modalités  

Les propositions de communication comprendront :  

  • Un en-tête mentionnant l’axe de réflexion et le titre de la communication, 
  • Un résumé de 3 000 signes (espaces compris) maximum;  
  • Six mots-clés reflétant les problématiques abordées ;  
  • Une courte présentation bio-bibliographique de 1000 signes maximum (espaces compris) précisant le nom sous lequel l’auteur souhaite être cité, un contact téléphonique, un courriel et son affiliation institutionnelle.   

Les propositions seront transmises avant le 15 septembre 2021 à l’adresse suivante : 

cerilac.architecture.jed2021@gmail.com

Merci d’indiquer dans l’OBJET du mail le numéro des axes dans lesquels s’inscrivent votre proposition.  

Le comité scientifique portera une attention particulière à ce que la proposition traite des problématiques méthodologiques et épistémologiques de la recherche et ne soit pas une présentation de l’avancement de la thèse.  

Calendrier 

Juin 2021 : Lancement de l’appel à communication

15 Septembre 2021 : Date limite de soumission des résumés (3 000 signes espaces compris) 

15 Octobre 2021 : Confirmation de participation  

01 novembre 2021 : Rendu des articles (20 000 signes espaces compris) pour publication des pré-actes 

03 décembre 2021 : Journée d’étude

15 décembre 2021 : Sélection des articles pour la publication et demande de corrections aux auteurs 

Printemps 2022 : Rendu des articles définitifs pour publication

Automne 2022 : Publication des actes de la journée d’étude 

Bibliographie succincte 

BIAU Véronique, FENKER Michael, ZETLAOUI-LEGER Jodelle, Le doctorat en CIFRE, Une expérience partenariale, ENSA Paris-La Villette – Let-Lavue, Paris, 2021.  

BRAUP, « Doctorat en CIFRE. La recherche architecturale, urbaine et paysagère au sein d’une structure professionnelle. Catalogue 2004-2020 », ministère de la Culture, 2021.  

DEVISME, Laurent, « La condition grisante de la CIFRE », Les Cahiers de la recherche architecturale urbaine et paysagère [en ligne], 20 janvier 2020, consulté le 29 août 2020.

DEVISME, Laurent, Trajectoires doctorales. Les cahiers de la recherche architecturale et urbaine, Paris, Éd. du Patrimoine, Centre des Monuments Nat, 2012.

DULAURANS, Marlène, « CIFRE : parcours de compétences d’une thèse annoncée », Revue française des sciences de l’information et de la communication, n° 6, 2015.  

FINDELI, Alain, COSTE, Anne, « De la recherche-création à la recherche-projet: un cadre théorique et méthodologique pour la recherche architecturale », Lieux Communs, n° 10, 2007,p. 139-161.  

HANROT Stéphane, « Quels rapports entre la recherche et projet dans les disciplines de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage et du design » Actes des rencontre doctorales en architecture 2015.   

LANDON, Aurélie, «S’observer / Participer : la recherche en contrat CIFRE, construire une démarche de recherche-action autour du projet urbain ». Rencontres doctorales en architecture : ”Quels apports entre recherche et projet dans les disciplines de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage et du design ?”, Sep 2015, Marseille, France.  

LENGEREAU Eric, Architecture et construction des savoirs. Quelle recherche doctorale ? Éditions Recherches, 2008.

SAINT-MARTIN (DE), Claire, PILOTTI, Anne, VALENTIM, Silvia, « La réflexivité chez le doctorant-praticien-chercheur. Une situation de liminalité », ¿ Interrogations ?, n° 19, « Implication et réflexivité – II. Tenir une double posture », décembre 2014,   

SOULÉ, Bastien, « Observation participante ou participation observante ? Usages et justifications de la notion de participation observante en sciences sociales », Recherches qualitatives, vol. 27, n° 1, 2007, p. 127-140.  

Les formes de recherche par le projet. Séminaire du jeudi 11 Mars 2021 en Visio conférence à l’ENSA Marseille, au laboratoire PROJECT(S).

Le doctorat en architecture : la richesse d’une polysémie ? Journées d’étude du 19 et 20 Novembre 2020 par visioconférence à l’ENSA Paris Val-de-Seine

Co-concevoir en architecture : Formes de collaboration et hybridations de savoirs Journée d’étude du 16 Octobre 2020 à l’ENSA Versailles.

L’architecture entre pratique et connaissance scientifique, colloque du 16 janvier 2015 au collège de France

Comité scientifique  

Amaldi Paolo, ENSA Paris Val-de-Seine, Université de Paris, CERILAC

Balaÿ Olivier, ENSA Lyon, AUU

Potié Philippe, ENSA Versailles,  LéaV

Stacher Susanne, ENSA Versailles, LéaV

Toubanos Dimitri, ENSA Paris Val-de-Seine, EVCAU

Comité d’organisation  

contact : cerilac.architecture.jed2021@gmail.com

Sophia Verguin / Le Mans Université / ESO Le Mans & CERILAC  

Marie Prel / Université de Paris / CERILAC  

Marina Khémis / Université Paris-Saclay / LéaV – ENSA Versailles / CRD – ENS Paris-Saclay – ENSCI-Les Ateliers

Jacques Veyre de Soras / Université de Paris / CERILAC  

À lire aussi