Le 1er juillet dernier avait lieu au campus Saint-Germain des Prés en présence du Professeur Bontoux, représentant de l’Académie de Médecine, du Professeur Jegou, Président de l’Académie Vétérinaire, de Christine Clerici, Présidente d’Université de Paris et des familles Calmette-Guérin et Weill-Hallé, la commémoration des 100 ans de la 1e vaccination BCG au Monde.

De gauche à droite : Professeur Stewart Cole, Directeur général de l’Institut Pasteur, Sylvain Thénault Guérin, arrière petit-fils de Camille Guérin, 

Professeur Jegou, Président de l’Académie Vétérinaire, Professeur Bontoux, représentant de l’Académie de Médecine, 

Christine Clerici, Présidente d’Université de Paris, Xavier Jeunemaitre, Doyen de la Faculté de Santé.

Il y a 100 ans le vaccin BCG (Bacille de Calmette et Guérin) était testé avec succès sur l’homme par le docteur Weill-Hallé à l’Hôpital de la Charité situé à l’emplacement de l’actuel Campus Saint-Germain-des-Prés.

Le BCG est le fruit de la rencontre entre un médecin, Albert Calmette, et un vétérinaire, Camille Guérin, tous deux soutenus par le réseau scientifique de lInstitut Pasteur. Ils y consacreront plusieurs années avant de pouvoir proposer une avancée curative remarquable et permettre au docteur Benjamin Weill-Hallé de procéder à la vaccination contre la tuberculose du premier être humain, un enfant, dont la mère venait de mourir de la phtisie, le 1er juillet 1921 : c’est le début de la vaccination BCG.

Peu à peu la prévention de la tuberculose par le BCG s’étend à de nombreux pays enrayant ainsi la progression de la pandémie qui sévit au début du 20ème siècle. Ainsi, selon l’OMS, entre 1850 et 1950, plus d’un milliard de personnes ont succombé des suites de méningites tuberculeuses. 

Ce centenaire a été l’occasion d’une commémoration officielle à laquelle ont participé les familles Calmette, Guèrin et Weill-Hallé entourées de la Présidente d’Université de Paris, Christine Clerici, du directeur général de l’Institut Pasteur, Stewart Cole, du Doyen de la Faculté de Santé, Xavier Jeunemaitre, et des représentants de l’Académie de médecine et de l’Académie vétérinaire.

 

Pour Christine Clerici, Présidente d’Université de Paris: « l’exemple de la réussite du BCG est emblématique à plus d’un titre. Ce que nous célébrons également aujourd’hui, c’est la recherche française et le croisement des disciplines vers un objectif commun au service de la société ». 

 

Pour les représentants de l’Association Camille Guérin « Calmette et Guérin nous ont fait découvrir la valeur de l’homme et l’importance du don de soi au service de l’autre ».

 

Le BCG : un vaccin actuel

A date, 3 milliards de personnes sont actuellement vaccinées dans le monde. Le vaccin BCG avait été rendu obligatoire en 1948, à la suite du Congrès BCG de Paris et Lille puis suspendu en 2007 où il est aujourd’hui vivement recommandé pour les enfants présentant un facteur de risque, dans certaines régions dites à risque (Ile de France, Guyane, Mayotte…).

En 2021, le BCG est toujours diffusé et utilisé à titre préventif dans le monde (selon l’OMS, la tuberculose reste responsable de la mort de près de 2 millions de personnes chaque année). Il prévient la tuberculose mais il est aussi utilisé dans le cadre des traitements de cancers de la vessie, la sclérose en plaque, le diabète de type 1, certaines infections et allergies.

 

« Je forme le vœu, que la recherche soit présente et active et que des hommes et des femmes continuent d’œuvrer de façon désintéressée pour l’humanité », conclut Christine Clerici.

 

Dans le contexte actuel, des chercheurs pratiquent des tests afin de prévenir les formes sévères du Covid-19. L’une des pistes est de recourir au vaccin BCG pour renforcer les défenses immunitaires et diminuer ainsi la charge virale. Plusieurs études sont en cours en Australie, en Allemagne mais aussi à l’Institut Pasteur de Lille.

À lire aussi

Mission InSight : Mars se dévoile

Mission InSight : Mars se dévoile

À partir d’une dizaine de séismes détectés sur Mars par le sismomètre très large bande SEIS, développé en France, l’équipe internationale de la mission InSight de la NASA dévoile la structure interne de Mars. Les trois études publiées le 23 juillet dans la revue...