À l’occasion de la Semaine de la Réduction des Déchets du 16 au 24 novembre, deux associations étudiantes Université de Paris au profil éco-responsable ont pris la parole. Comment réduire ses déchets ? Quels sont leurs moyens d’action tout au long de l’année ? Elles s’expriment !

Les associations étudiantes à Université de Paris, ce n’est pas ce qui manque. Qu’ils agissent dans le domaine de l’humanitaire, de la culture ou du sport, ces groupes d’étudiant.e.s partagent la même volonté : échanger. C’est donc à l’occasion de la Semaine de la Réduction des Déchets que les associations SOLEM et Éco’llectif se sont mobilisées au sujet de l’écologie. Le développement durable est une question importante pour Université de Paris, sensibiliser ses étudiant.e.s à cette problématique constitue un de ses engagements. 

La réduction des déchets, une affaire de tous les jours

À l’heure du réchauffement climatique et de ses conséquences sur la planète, de plus en plus d’étudiant.e.s se mobilisent pour l’environnement. Seulement, il n’est pas toujours évident de réduire ses déchets quand on est à l’université. Emballages, gobelets en plastique et mégots sont encore bien présents sur les sites. Alors que peut-on faire pour y remédier ? « Nous discutons avec la cafétéria de notre site pour passer aux assiettes en carton recyclé et supprimer les gobelets dans certaines machines à café. Mais nous incitons surtout au recyclage des déchets en installant des points de collecte de bouchons, stylos et piles usagées. » répond Gabriel Amon, le vice-président en charge du pôle Environnement de l’association SOLEM. Pour Clément Grégoire, président d’Éco’llectif, la sensibilisation à la réduction des déchets passe également par des événements comme le « Mug Day ». Organisée l’an dernier, cette journée consistait à offrir du café à chaque personne qui venait avec sa propre tasse. Une initiative qui a eu un impact positif : « Plusieurs étudiant.e.s prennent désormais leur café dans des tasses ou autre contenant ». Très concernée par la question du zéro déchet, l’association Éco’llectif propose régulièrement des événements ludiques afin de sensibiliser et impliquer les étudiant.e.s. Et d’après Clément, cela fonctionne plutôt bien : « La portée de nos événements ludiques joue un grand rôle dans la prise de conscience écologique des étudiant.e.s. Mais nous n’oserons jamais dire que nous sommes les seuls acteurs de cet éveil, cela passe avant tout par l’étudiant.e même ».

Des associations étudiantes en appui

Disposer d’autant d’associations étudiantes qui se préoccupent des questions écologiques est un véritable atout pour Université de Paris. Leurs différents moyens d’action les rendent complémentaires. Alors qu’Éco’llectif organise des « apéros zéro déchet », l’association SOLEM, elle, propose des Paniers Bios aux étudiant.e.s et personnels de l’Université comme le KDI des Grands Moulins : « Chaque lundi nous distribuons des paniers de légumes et boîtes d’œufs. De nombreuses personnes au sein de l’université ont donc pris l’habitude d’en commander ce qui leur permet de manger bio, quasi local et à bas prix car cette initiative permet de supprimer des intermédiaires ». En outre, si les activités de ces deux associations sont plus ou moins distinctes, leurs ambitions sont les mêmes : faire d’Université de Paris un site éco-responsable et emmener les étudiant.e.s dans cette démarche de développement durable. Et pour cela, quoi de mieux que de s’unir : « Nous avons pris contact avec EBISOL, une association qui a à peu près la même vocation que nous […] Nous nous associons sur des projets à partager, comme La Nuit des Néons : une nuit où, avec des adhérent.e.s, nous alertons de l’impact négatif des affichages lumineux en service sur l’environnement ». Ainsi, selon Gabriel, développer des liens avec d’autres associations étudiantes est un avantage dans la mesure où cela leur permet de coordonner leurs actions et de toucher un plus grand nombre d’étudiant.e.s. Le président d’Éco’llectif ajoute à ce sujet : « On échange beaucoup entre nous, chacun.e à sa vision et il est toujours intéressant de partager nos idées. Beaucoup de choses en émergent, cela mène aussi à de fortes amitiés inter-associatives ».

À lire aussi

Où étudier en groupe à Université de Paris ?

Où étudier en groupe à Université de Paris ?

Vous devez monter un projet ou construire un exposé collectif ? Vous recherchez un endroit calme pour réviser à plusieurs ? Université de Paris met à votre disposition des espaces de travail en groupe. Campus des Grands...

L’Académie de Paris recrute !

L’Académie de Paris recrute !

Vous êtes à la recherche d’un job étudiant ? L’Académie de Paris recrute des accompagnant.e.s d’élèves en situation de handicap (AESH). Les missions sont simples : il s’agit d’accompagner un.e ou plusieurs élèves en...

Succès pour le « Welcome Day »

Succès pour le « Welcome Day »

Jeudi 17 octobre 2019, Université de Paris a eu le plaisir d’accueillir ses nouveaux étudiants internationaux lors de la première édition du Welcome Day. Façade de l'EP7, la guinguette numérique et gourmande située dans le 13e arr. de Paris....