Afin d’assurer la continuité de l’enseignement pendant le confinement, Université de Paris a pu s’appuyer sur l’engagement de ses enseignants et le savoir-faire de ses ingénieurs pédagogiques. Un nouveau défi est à présent à relever : celui d’organiser une rentrée universitaire « hybride » alliant présentiel et distanciel.

Avec l’organisation de près de 160 séances de classes virtuelles et la publication de plus de 3300 vidéos pédagogiques en 3 mois, les étudiants ont pu poursuivre leurs enseignements malgré le confinement.

« Les enseignants ont dû s’adapter à la situation imposée par la Covid-19. L’absence de préparation n’a pas empêché une continuité pédagogique globalement efficace» évoque Cécile Badoual, Vice-Présidente Pédagogie Innovante d’Université de Paris.

« L’équipe d’ingénierie pédagogique s’est mobilisée à 200% pour accompagner les enseignants. Nous nous sommes enrichis les uns des autres au travers de nos pratiques pour rester pertinents et réactifs », confirme Vanessa Maupomé responsable du Département d’ingénierie pédagogique (DEFI).

La crise sanitaire a révélé l’urgence de déployer des outils fonctionnels et simples d’utilisation et d’accompagner la communauté universitaire à ce nouveau mode d’enseignement. Les onze ingénieurs pédagogiques du Département sont à présent mobilisés pour accompagner les enseignants et les étudiants d’Université de Paris afin de faciliter la production et la diffusion des cours en prévision de la rentrée.

 

Les défis de la rentrée

 

« Nous ne pouvons totalement anticiper à ce jour les conditions d’accueil des étudiants. Toutefois, il n’est pas raisonnable d’imaginer que tous les enseignements seront en présentiel. Il va falloir proposer des enseignements hybrides adaptés aux disciplines et aux étudiants, mais aussi inventer de nouvelles modalités de suivi des étudiants pour éviter ce qu’on appelle maintenant la fracture numérique » souligne Cécile Badoual.

 

La mise à disposition d’une plateforme d’apprentissage en ligne unique (Moodle Université de Paris), devrait simplifier les pratiques. L’intégralité des supports sera transférée sur la nouvelle plateforme. Pour l’organisation de classes virtuelles, l’application ZOOM a été choisi pour un développement rapide et adapté aux besoins exprimés. Adaptée à des effectifs importants, elle permet également de faire des classes virtuelles, des sondages, des tchats… Elle sera disponible rapidement et raccordée pour la rentrée de septembre au plus tard, à la nouvelle plateforme Moodle d’Université de Paris. Enfin, elle sera accessible à tous les enseignants, personnels et étudiants. Son déploiement sera accompagné par les ingénieurs pédagogiques, avec l’appui d’enseignants de chacune des facultés de l’université et des référents numériques récemment constitués en groupe de travail. Il est envisagé de développer plus tard Big Blue Button si le besoin est toujours là. L’outil Panopto fait également partie du panel à disposition.

 

L’innovation pédagogique, un enjeu d’avenir

 

Université de Paris a pu s’appuyer sur sa richesse en innovation et recherche pédagogique, notamment à travers de nombreuses initiatives locales, dans les UFR. Grâce à l’IDEX notamment, elle investit et accompagne le développement de l’innovation pédagogique.

« L’investissement humain a également été incroyable ces derniers mois au sein des équipes de la DSIN, la DEFI et du Pôle d’Innovation pédagogique. Beaucoup de matériel pédagogique a été fourni, un vrai tour de force ! Il faut cependant rester objectif : les productions ont été variables en qualité et en quantité. Nous allons étudier les sondages qui sont en cours auprès des enseignants, administratifs et étudiants afin de mieux appréhender la rentrée et éviter les écueils. Pour que l’usage des innovations pédagogiques perdure et se diffuse, il faut que les enseignants soient formés aux outils numériques adaptés. Et les ingénieurs pédagogiques doivent devenir d’authentiques partenaires de l’enseignement » conclut Cécile Badoual.

 

Une équipe dédiée à l’accompagnement des enseignants

« Accompagner sous-entend former mais aussi comprendre les besoins pour trouver des solutions. Il peut s’agir de s’approprier les outils numériques, de conceptualiser un cours, ou encore de faire évoluer les différents moyens de contrôle de connaissances » précise Cécile Badoual.

Les ingénieurs pédagogiques forment et accompagnent les enseignants d’Université de Paris aux usages et outils de pédagogie innovante (formations des nouveaux maîtres de conférences, formations aux outils de pédagogie innovante pour les enseignants et les personnels, formations à Moodle, etc.). Ils et elles accompagnent également la réalisation de projets pédagogiques innovants et apportent leurs conseils dans la production de ressources pédagogiques “innovantes”, comme des jeux de plateau, des vidéos pédagogiques, des modules interactifs, des activités pédagogiques en ligne, etc.

 

Contacts
 
Enseigner avec des outils numériques
Université de Paris a fait le choix de proposer différents outils, complémentaires, à l’ensemble des enseignants.
  • Classes virtuelles = Zoom
  • Captation de cours synchrone ou asynchrone = Panopto
  • Enseignement en ligne = plateformes Moodle avec prochainement une plateforme unique moodle.u-paris.fr
  • Visio-conférence, classe virtuelle :
    jusqu’à 5 personnes = rendez-vous Renater
    au-delà de 5 personnes = Zoom

À lire aussi