En mars 2021, le Professeur Cédric Lemogne a été nouvellement élu en tant que Président de la Commission pédagogique de l’UFR de médecine d’Université de Paris.

©Université de Paris

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis professeur de psychiatrie à l’Université de Paris depuis 2016 et, depuis septembre 2020, chef du Service de Psychiatrie de l’adulte à l’Hôtel-Dieu après avoir dirigé l’unité de Psychiatrie de liaison de l’Hôpital européen Georges-Pompidou au sein du DMU Psychiatrie et Addictologie. Mon activité de recherche à l’Inserm concerne les liens entre santé mentale et physique. Au sein de l’ex-UFR Paris Descartes, j’étais membre du Conseil de Pédagogie, en charge de la commission recherche en pédagogie et de l’observatoire de la maltraitance. En mars 2021, j’ai été élu Président de la nouvelle Commission pédagogique de notre UFR de médecine désormais unique.

Quels sont vos objectifs pour l’UFR de médecine d’Université de Paris ?

Les objectifs prioritaires sont bien sûr de réussir la fusion des UFR sur le plan pédagogique et d’adapter l’offre de formation initiale de notre UFR de Médecine désormais unique aux réformes des études de santé, notamment la réforme de l’accès aux études de santé et la réforme du second cycle des études médicales, ou R2C. La première implique d’accueillir en DFGSM2 dès septembre 2021 des étudiants en provenance de deux filières différentes : d’une part la PASS et d’autre part les licences accès santé. Pour que cette réforme ait un sens, il faut que les étudiants issus de ces deux filières aient des chances équivalentes de s’épanouir dans leurs études de médecine.

En ce qui concerne les enjeux de la R2C, il s’agit de passer d’un apprentissage centré sur les connaissances à un modèle laissant plus de place et de valorisation à l’apprentissage des compétences, c’est-à-dire un véritable apprentissage du métier de médecin. Ceci passe par le fait que les enseignants s’approprient les méthodes d’enseignement et d’évaluation des compétences, a minima à travers la nouvelle docimologie des EDN en début de DFASM3, et surtout via la méthode des ECOS. Les ECOS, pour Examens Cliniques Objectifs Structurés, consistent à évaluer les compétences de l’étudiant lors d’une mise en situation. C’est aussi un très bel outil de formation dont la diffusion sur les terrains de stages hospitaliers sera une des clefs de cette petite révolution.

Pour atteindre ces objectifs prioritaires, l’accompagnement des étudiants et des enseignants est primordial. Cet accompagnement repose en partie sur les membres élus de la Commission pédagogique et ses invités permanents, tous impliqués dans plusieurs aspects pédagogiques, qu’il s’agisse des enseignants, des étudiants ou des collègues administratifs et ingénieurs pédagogiques. La tâche est à la fois immense, exigeant tous engagement et abnégation, et très gratifiante puisqu’il s’agit de former les médecins de demain en donnant le meilleur à nos étudiants.

Avez-vous pour projet des innovations pédagogiques ?

Compte tenu des impératifs à court terme de réussite de la fusion et de l’adaptation aux réformes des études de santé, c’est un vrai défi de maintenir l’objectif d’innovation pédagogique en ayant une vision à long terme. Heureusement, ce défi tient à cœur de tous les membres de la Commission pédagogique. Comme nous l’avons écrit dans notre profession de foi, il s’agit d’une part de choisir les meilleurs outils pédagogiques. Ces outils ne sont pas nécessairement récents ; l’innovation consiste alors à introduire des méthodes pédagogiques évaluées ailleurs ou antérieurement, tels que l’apprentissage par résolution de problèmes, les techniques de simulation ou bien sûr les ECOS. D’autre part, les technologies de l’information offrent des possibilités inédites en matière d’innovation. Dans tous les cas, nous devrons baser nos choix sur les données de la littérature scientifique et contribuer à cette littérature en important dans le domaine de la pédagogie la démarche d’évaluation et de recherche qui est au cœur de nos pratiques de soins.

Profession de Foi Listes Innover et Accompagner

À lire aussi

Summer school Program 2021

Summer school Program 2021

Participez à une expérience internationale et interculturelle sans voyager.

L’Université de Columbia invite tous les étudiants de médecine d’Université de Paris, toutes années d’études confondues, à participer à leur Summer school virtuelle qui se tiendra du 13 juin au 8 août 2021.

Lauréats 2020

Lauréats 2020

Découvrez les 9 lauréats du 5ème Appel à projets Sauver la Vie
Cette année encore et malgré la crise sanitaire qui nous touche de plein fouet, la Fondation Université de Paris a maintenu, avec l’aide de ces fidèles mécènes, cette source de financement pour tous les enseignants chercheurs ex Paris Descartes et ex Paris Diderot.