L’UFR vous propose le livret de l’externe 2020-2021 sur les aspects émotionnels et relationnels en stage. Destiné aux étudiants de 2e cycle, ce livret traite des relations avec le patient et les responsables de stage, de la culture d’équipe et du travail interdisciplinaire.

Le stage d’externe est une occasion de voir et d’expérimenter une grande diversité de situations cliniques et d’apprendre à exercer son futur métier. Certaines expériences seront très enthousiasmantes et vous motiveront ; d’autres pourront vous paraître éprouvantes et vous décourager. Traverser ces difficultés en étant aidé fait partie de votre formation, au même titre que la réussite de l’ECN. Cela fera de vous de meilleurs professionnels. 

Les attentes, modalités d’accueil et d’accompagnement peuvent être très différentes d’un stage à l’autre. Une compréhension de ces aspects vous aidera à profiter au mieux de chaque stage. 

Il est normal de ressentir des émotions parfois intenses en stage, notamment lors de la rencontre avec les patients. Ces émotions sont différentes selon chaque étudiant. Leur gestion n’est pas innée : cela s’apprend et fait partie de l’apprentissage de la médecine. Au début, il peut paraître plus simple de « se blinder ». Rester empathique – ou le devenir – peut demander de l’énergie. Toutefois, une fois intégrée, l’empathie du médecin améliore la satisfaction des patients et leur adhésion thérapeutique. Elle permet aussi au médecin de se sentir mieux dans sont exercice professionnel. 

Le lien avec les internes et les responsables de stages (CCA, médecins séniors, chefs de service) permet à l’externe d’être accompagné pour apprendre. Certains médecins deviennent des modèles sur lesquels l’externe prendra exemple pour exercer son métier. D’autres fois, cela peut mal se passer et générer déception, solitude ou colère. Avec la crise sanitaire actuelle, la disponibilité des médecins pour accompagner les étudiants peut être réduite. Il est rare mais il peut arriver que certains propos vous choquent (par exemple, attitudes vis-à-vis des patients ou d’autres membres de l’équipe) ou que vous vous sentiez agressés (par exemple, humour décalé, propos méprisants). 

Chaque service a sa culture et ses habitudes. Cela permet par exemple aux soignants de se soutenir pour tenir dans des prises en charge difficiles. Pour l’externe, ça implique un effort de réadaptation à chaque nouveau stage. Mais cette adaptation permet d’être intégré à l’équipe et d’apprendre dans des conditions sereines. 

À l’hôpital, le médecin n’est jamais seul pour soigner. Le travail avec des professionnels d’autres métiers apporte au patient des soins complémentaires. La collaboration interdisciplinaire est passionnante, mais nécessite un temps d’adaptation pour apprendre à s’accorder avec des professionnels qui ont d’autres façons d’aborder et de pratiquer les soins. 

Dans toutes les situations en stage où vous vous sentez mal à l’aise, il est très important de ne pas rester seul avec ce ressenti et d’en parler à quelqu’un d’autre. En dehors de vos proches bien sûr, d’autres ressources sont à considérer : Si vous sentez que c’est possible, le mieux est de l’évoquer directement en stage avec vos encadrants (CCA, responsable de stage ou médecins séniors) ou vos internes. Parfois, il peut être aussi bénéfique d’en parler avec vos co-externes, ou d’autres membres de l’équipe soignante lorsque le contact se passe bien. Ne pas non plus hésiter à s’adresser aux organisateurs des stages de votre UFR si besoin, ou à vos représentants élus étudiants. 

Certains espaces pédagogiques tentent de donner une place à l’élaboration des aspects émotionnels et relationnels dans le soin, tels que : 

  • Les groupes de discussion ou les débriefings des jeux de rôle du module de formation à la relation thérapeutique (FRT), certains enseignements complémentaires (tels que celui de la méditation en pleine conscience par exemple). 
  • Une consultation spécifiquement dédiée aux difficultés psychologiques des étudiants en médecine peut être sollicitée à l’adresse : rdv.psy@medecine.parisdescartes.fr. Cette démarche se fait dans le plus grand respect du secret médical. 

En cas de situations où vous êtes victimes ou témoins de maltraitance dans le contexte de votre formation, il est importance de le signaler à l’adresse : signalement-maltraitance@medecine.parisdescartes.fr. Les signalements sont recueillis et analysés par une commission spécifiquement dédiée, intitulée « bien-être et éthique ». Aucune levée d’anonymat ne sera faite sans votre accord. 

Si vous êtes Etudiantes victimes de violences sexuelles ou sexistes , vous pouvez également contacter : > L’association Women Safe (convention USPC) pour assistance médicale, psychologique et juridique : 01 39 10 85 35 – women-safe.org 

> La mission égalité hommes femmes de l’université : egalite@parisdescartes.fr 

L’ensemble des aides à votre disposition sont rapportées sur cette page.

À lire aussi

Lauréats 2020

Lauréats 2020

Découvrez les 9 lauréats du 5ème Appel à projets Sauver la Vie
Cette année encore et malgré la crise sanitaire qui nous touche de plein fouet, la Fondation Université de Paris a maintenu, avec l’aide de ces fidèles mécènes, cette source de financement pour tous les enseignants chercheurs ex Paris Descartes et ex Paris Diderot.

Présentation de la réforme R2C Second Cycle Médecine

Présentation de la réforme R2C Second Cycle Médecine

La réforme du 2nd cycle des études de médecine se précise avec la définition du nouveau référentiel et la mise en place graduelle de nouvelles modalités de formation et d’évaluation. Vous trouverez sur cette page des vidéos de présentations et des guides à destination des étudiants et des enseignants permettant d’aborder concrètement les évolutions qui résultent de la réforme.