Une nouvelle étude, portée par Karine Audouze (Maitre de conférences, Université Paris Cité) au sein du laboratoire T3S* (Université Paris Cité, Inserm) publiée le 19 novembre dans la revue Environment International, révèle que l’exposition à des produits chimiques qui dérèglent le système endocrinien (les perturbateurs endocriniens ou PE) pourrait interférer avec différents signaux biologiques du corps humain jouant un rôle important dans la sévérité de la COVID-19.

À lire aussi

JOURNÉE SCIENTIFIQUE DE L’UFR SCIENCES DU VIVANT

JOURNÉE SCIENTIFIQUE DE L’UFR SCIENCES DU VIVANT

La journée scientifique de l'UFR Sciences du Vivant se déroulera le mardi 5 juillet 2022 (en présentiel), de 9h à 18h30 à l'amphi Buffon (Campus Rive Gauche Université Paris Cité, 15 rue Hélène Brion 75013 Paris).Cette journée se veut un moment d’échange convivial...

Escape Game Moléculaire

Escape Game Moléculaire

      Troisième année pour l’unité d’enseignement (UE) optionnelle Escape Game Moléculaire imaginée par 2 enseignantes de l’UFR Sciences du Vivant, Maryline Moulin et Anne Couedel-Courteille! Destinée à des étudiant.e.s en deuxième année de...

Recrutement DCME 2021-22

Recrutement DCME 2021-22

  Ci-dessous la liste des doctorants qui ont été recrutés sur contrat DCME (2021-22)Joana ARAUJOLina-Marie BRIUJuliane DA GRACABérangère DECOUARDLouis DORISONArthur FAUVIAUAmandine JAMPYLouise LE COADOUCamille LE SCAOBenoit MADECNour MESTOZoé...