Le séminaire « Outre-mer et recherches en sciences sociales: jeux d’échelles et de souverainetés » organisé par Sarah Mohamed-Gaillard (INALCO-CESSMA) et Valelia Muni-Toke (IRD), labellisé par le GRIP, vient de publier son programme 2022.

Plantation de canne à sucre de la France coloniale en Martinique, Indes occidentales, 1830

© Crédits : Universal History Archive/UIG

Ce séminaire de recherche vise à contribuer à la structuration d’un réseau de recherche sur les « Outre-mer » en sciences sociales. En partant du cas français, mais sans s’y limiter (et donc en étendant la réflexion aux territoires qui, d’une manière ou d’une autre, sont dans une situation de non-souveraineté ou de souveraineté restreinte), il s’agit d’explorer notamment les situations postcoloniales de dépendances politiques, économiques, sanitaires ; les questions spécifiques posées par la gouvernance et les usages du domaine maritime, et plus largement des ressources naturelles ; la reconfiguration des rapports entre « Suds » et « Nords » du point de vue de la globalisation ou de l’articulation entre politiques publiques et savoirs autochtones. Le programme du séminaire est conçu avec l’appui d’une équipe scientifique pluridisciplinaire (histoire, anthropologie, sociologie, sciences politiques et juridiques).

Les séances programmés pour 2022 sont consultables en cliquant le bouton ci-dessous.

À lire aussi

Appel à projets 2023 – GRIP

Appel à projets 2023 – GRIP

Le GRIP se propose de profiter de la singularité de l’expertise procurée par l’Université Paris Cité et de ses partenaires, notamment l’IRD, dans l’analyse des dynamiques globales, en particulier sur l’articulation Nord-Sud, la multipolarité du monde,...