Depuis une trentaine d’années, les débats à l’échelle mondiale nous montrent une sociologie tiraillée entre le Nord et le Sud, entre l’unité et la fragmentation, entre le nationalisme méthodologique et le fluidisme méthodologique, entre l’hégémonie occidentale et les tentations de l’indigénisation. Pourtant, l’histoire et les enjeux de ces discussions ne sont que peu connus en France. Chaque année, ce séminaire GRIP reçoit différents chercheurs français et étrangers travaillant sur la question de l’hégémonie dans les sciences sociales, à partir de la sociologie ou d’autres disciplines, toujours avec l’objectif de susciter la réflexion de l’avenir des disciplines dans le cadre de sciences sociales mondiales et non-hégémoniques.

Programme 2021-2022