Le désastre écologique exige des changements radicaux. À notre échelle aussi ?

Manger bio, arrêter de prendre l’avion, renoncer au plastique, fabriquer sa lessive : de nouvelles manières de consommer s’imposent petit à petit, jusqu’à nourrir diverses formes de culpabilité et d’anxiété quand on n’est pas en mesure d’adopter les changements exigés.

Dans son livre, le journaliste Hervé Gardette raconte avec recul et mordant sa transition écologique. À ses côtés l’économiste Philippe Moati propose de réfléchir aux évolutions de l’(hyper)consommation face aux impératifs écologiques. L’utopie écologique va-t-elle transformer nos manières de consommer ? Devenir éco-responsable est-ce notre nouvel horizon ou juste un problème de riches ?

Avec :

  • Hervé Gardette, journaliste, rédacteur en chef de 28 minutes sur Arte, auteur de Ma transition écologique. Comment je me suis radicalisé (Novice, France Culture, 2021)
  • Philippe Moati, économiste, professeur à Université de Paris, co-fondateur de l’ObSoCo (Observatoire Société et Consommation), auteur d’Utopie et consommation(Éditions EMS, 2020) et La société malade de l’hyperconsommation (Odile Jacob, 2016) 

Un échange animé par Jennifer Gallé, journaliste à The Conversation

 

+ Séance de dédicace de Philippe Moati (sous réserve) et Hervé Gardette à 16h15 à la Librairie Charybde

 

Quand : Samedi 20 nov.

15h/16h

: Ground Control

81 rue du Charolais, Paris 12e
Charolais Club

Autres événements