Confinement, couvre-feu, état d’urgence, télétravail, distanciation physique et bulles sociales, notre monde a changé.

 

 

© trafik.fr

La thématique choisie, les « nouvelles normalités », nous semblait évidente quand nous l’avons fixée à la fin du printemps 2020, en pleine première vague de la Covid-19. En période de crise, le temps des nouvelles normalités est ce moment où nous sommes réceptifs à un changement d’usage immédiat pour faire face à la menace. Après la crise, ce temps s’inscrit dans une démarche plus longue où nous devons accepter que le monde a fondamentalement changé. Mais la nouvelle normalité peut aussi être l’acceptation que l’état de crise est en réalité permanent.

Nous tenions à élargir le questionnement au-delà de la seule pandémie. Les formes de militantisme comme Extinction Rébellion, Black Lives Matter, #Metoo, sont tant de mouvements qui tendent à faire émerger de nouvelles normalités. Les migrations – mais aussi leur perception dans l’opinion – ne cessent d’évoluer. Les réseaux sociaux transforment radicalement le lien aux autres. En sciences physiques aussi, la découverte des ondes gravitationnelles bouleverse notre connaissance de l’univers et ce que l’on pensait connaître. Les nouvelles normalités sont multiples, et nous nous proposons pendant deux jours de les questionner.

Pour ce faire, nous sommes heureux et honorés d’accueillir une pléiade de chercheurs, d’écrivains, de médecins, de journalistes et d’acteurs de la société civile pour débattre. Nous remercions tout particulièrement Laurence Tubiana et Fanny Parise qui, respectivement, donneront les conférences d’ouverture et de clôture. 

 

Un mot sur la particularité de cette 5e édition. Habituellement nous proposons une cinquantaine d’événements : conférences, jeux-débats, tables rondes, spectacles, ateliers, projections, concerts, expositions, etc. Cette année nous avons espéré pouvoir proposer un festival plus court mais en version hybride. Il était prévu que l’on puisse vous accueillir dans des salles où les jauges auraient été drastiquement réduites, tout en diffusant les événements en direct sur notre chaîne Youtube. La Bellevilloise, Université de Paris, Sciences Po, le CRI et l’Université Sorbonne Paris Nord ne pourront finalement pas accueillir le festival cette année. Nous nous rabattons sur un festival 100% en ligne dont vous trouverez toutes les modalités sur ce site. 

Nous espérons ainsi pouvoir prolonger les échanges en ligne tout au long de l’année, car c’est par l’échange et le débat que nous déconfinerons les idées reçues.

 

Raphael Costambeys-Kempczynski, directeur du Festival des idées Paris, délégué général de l’Alliance Sorbonne Paris Cité

Thomas Stoll, responsable du Festival des idées Paris, chef de projet communication scientifique à Université de Paris

À lire aussi

Enquête

Enquête

Si vous avez suivi l'édition 2020 en ligne, vous pouvez remplir l'enquête en cliquant sur ce lien. Cela ne vous prendra pas plus de 10 minutes.Enquête ouverte jusqu'au 1er décembre 2020 inclus.  © trafik.fr Pour espérer...