Et si on n’arrivait à rien réparer du tout ? Et si la seule solution était d’apprendre à vivre avec plusieurs degrés de plus ?

© Alamy

Limiter le réchauffement climatique sera peut-être impossible. Les températures vont grimper de 2, 3 voire 4 degrés d’ici 2100, et on ferait peut-être mieux de se demander comment faire pour vivre dans un monde qui brûle.

Quel sera l’impact du réchauffement sur les inégalités et nos vies ? Comment adapter les villes au défi du réchauffement ? La résilience ne serait-elle pas aussi un piège à éviter ?

Penser cette menace serait peut-être aussi l’occasion d’en finir avec notre modèle de développement et imaginer de toutes autres manières d’habiter le monde…

Avec :

  • Nathalie Blanc, géographe de l’environnement, directrice de recherche au CNRS, directrice du Centre des Politiques de la Terre (Université de Paris, Sciences Po), contribue à la création d’un GREC Francilien avec Sorbonne-Université et l’Université Paris-Saclay
  • Emmanuel Doutriaux, architecte, enseignant et chercheur (Evcau) à l’École nationale supérieure d’architecture Paris Val-de-Seine, auteur de Conditions d’air, Politique des architectures par l’ambiance (MétisPresses, 2020)
  • Thierry Ribault, chercheur en sciences sociales, CNRS, auteur de Contre la résilience : à Fukushima et ailleurs (L’Échappée, 2021)

Un échange animé par Loïc Mangin, rédacteur en chef adjoint des Hors-séries de Pour la Science

 

+ Séance de dédicace de Thierry Ribault à 15h à la Librairie Charybde

 

 

Quand : Samedi 20 nov.

13h45/14h45

: Ground Control

81 rue du Charolais, Paris 12e
Charolais Club

Autres événements