Département UFR médecine / Chaire Fondation UPC

Créé en 2019 à l’initiative du Professeur Guillaume Assié, endocrinologue à l’Hôpital Cochin – AP-HP, le département d’Intelligence Artificielle en santé dépend de l’UFR Médecine (Faculté de santé) d’Université Paris Cité. Il se donne pour mission d’accompagner les évolutions sociales, techniques et professionnelles liées à ce sujet d’avenir, aussi bien en termes de formations que de contributions scientifiques.

© Epictura / TimeStopper

L’IA au carrefour de plusieurs disciplines

Composé d’universitaires de haut niveau et de professionnels de santé expérimentés (professeurs, maîtres de conférences, praticiens hospitaliers universitaires, chefs de clinique…), le département d’IA en santé valorise une approche interdisciplinaire, seule à même d’embrasser l’intelligence artificielle dans l’ensemble de ses dimensions :

  • Mathématiques ;
  • Sciences informatiques ;
  • Sciences des données
  • Robotique ;
  • Santé publique ;
  • Télémédecine ;
  • Imagerie ;
  • Pharmacologie ;
  • Entreprenariat ;
  • Éthique ;
  • Sciences humaines et sociales…

Les trois objectifs du département d’IA en santé

Grâce au soutien de mécènes de premier plan et de partenaires industriels, et l’implication constante du comité de pilotage, le département a l’ambition de valoriser une approche plus efficace du soin et de la pratique médicale. Il s’est ainsi fixé trois missions complémentaires.

Proposer des formations de pointe aux professionnels

Les soignants, mais aussi des ingénieurs, juristes et entrepreneurs, font partie du vaste écosystème de l’IA appliquée à la santé. Ils peuvent bénéficier de programmes sur-mesure, conçus et animés par les membres du département, et basés sur les dernières avancées de la recherche. La formation-phare est le DU Intelligence Artificielle appliquée à la santé, programme dispensé pendant un semestre.

Pour mettre l’accent sur des sujets plus spécifiques, des Masterclasses thématiques sont régulièrement organisées. D’autres projets d’enseignement verront le jour, notamment pour répondre à la grande diversité des besoins des professionnels de santé.

Contribuer aux activités scientifiques

Dans le domaine de l’IA appliquée à la santé, la recherche est particulièrement foisonnante. Le département et ses membres y jouent un rôle clé en multipliant les initiatives :

  • Des liens étroits avec des équipes de recherche d’Université Paris Cité, notamment de l’UFR mathématiques et informatique (Faculté des sciences) et de l’Idex diiP (data intelligence Institute of Paris) ;
  • La participation à des initiatives scientifiques de premier plan, comme PR[AI]RIE (PaRis Artificial Intelligence Research InstitutE) ;
  • Ou, à l’échelle européenne, ELLIS (European Laboratory for Learning and Intelligent Systems).

Pour favoriser une dynamique de transversalité et d’ouverture, le département va également participer à la recherche appliquée portée par des entreprises, et mettre en place des solutions d’échange d’étudiants et d’accueil de professeurs invités.

Animer des partenariats pluridisciplinaires

La promotion de l’IA en santé est au cœur des prérogatives du département. Son site internet et ses réseaux sociaux, régulièrement alimentés, permettent de communiquer largement sur les enjeux et les avancées.

Par ailleurs l’équipe s’investit dans des relations fructueuses, aussi bien avec les autres structures d’Université Paris Cité impliquées dans l’intelligence artificielle, qu’avec l’ensemble des instances régionales, nationales et internationales engagées dans ce sujet d’avenir.

En pratique : l’essentiel à connaître sur le département d’IA en santé

  • Un comité de pilotage composé de 10 experts académiques et/ou praticiens ;
  • Un secrétaire général et une assistante ;
  • Des locaux situés au cœur de l’hôpital Cochin – AP-HP (site de Port-Royal) ;
  • Une salle de cours (capacité de 40 personnes) ;
  • Une salle de TP, avec 18 postes informatiques reliés à un serveur de calcul GPU (Graphics Processing Unit) ;
  • Des outils de capture et de diffusion, pour les enseignements à distance.

À lire aussi

En imagerie médicale, faire de L’IA une alliée

En imagerie médicale, faire de L’IA une alliée

Si l’intelligence artificielle laisse présager des avancées majeures, son usage nécessite une réflexion pluridisciplinaire, font valoir des chercheurs en informatique, physique, mathématiques appliquées, neurosciences et sciences médicales. Quelle place accorder à une...