Projets pédagogiques internationaux

La coordination de projets internationaux en pédagogie est un volet important du travail réalisé au sein du Bureau des Relations Internationales. Ainsi, en plus de la gestion des mobilités étudiantes, le BRI assure la gestion de projets européens et de projets interuniversitaires.

Projets financés par l’Union Européenne

IDEALiTER

Le projet

IDEALiTER fait suite aux programmes européens IDEAL (2016-2019) et IDEAL+ (2019-2022), développant un curriculum commun en maladies infectieuses pour les étudiants de 1er cycle et promouvant un enseignement innovant et interactif.
Le programme réunit Université Paris Cité (coordinateur), Università Cattolica del Sacre Cuore, Utrecht Universitair Medisch Centrum, National and Kapodistrian – University of Athens, Universitätsklinikum Hamburg Eppendorf – UKE and Universiteit Antwerpen (partenaires), Aston University et NHS Lothian (partenaires associés).
Abordant le sujet des maladies infectieuses, IDEALiTER (Infectious Diseases Education Advanced Level Intensive Training for a nEw Reality) est un programme qui construit une expertise commune solide, stimule les pratiques d’apprentissage et d’enseignement innovantes, cible un public plus large (étudiants de 1er et 2e cycle) et fait la promotion de l’interconnexion des systèmes d’enseignement supérieur de l’Union européenne.
Plus d’informations: https://ideal.u-paris.fr/

Sessions de formation et nouveaux intervenants

Le programme propose des sessions de formations avancées pour les étudiants, un séminaire annuel « Former les formateurs » (Teach The Trainers) à destination des jeunes professionnels de santé, et une Summer School annuelle.
Depuis 2022, le programme encadre également de nouvelles institutions partenaires (University of Aarhus, European University of Cyprus, Campus BioMedico – Roma, Universidad Complutense de Madrid, Linz University) afin de développer des partenariats spécialisées dans les maladies infectieuses mais également des activités d’enseignement innovantes pour les étudiants en médecine de premier cycle dans ces nouveaux établissements.

Contact : projets.international.medecine@u-paris.fr

POEM-SET

Le projet

Le programme POEM-SET a pour but de fédérer des enseignants des universités partenaires (Université Libre de Bruxelles, Universidad de Navarra, Universidad Carlos III de Madrid et Université Paris Cité) en soins de santé (médecins, infirmiers et sages-femmes) afin d’élaborer une formation initiale mettant l’accent sur les compétences non techniques et l’interprofessionnalité via la simulation en santé.

Sessions de formation et activités

La formation repose sur un COIL (Collaborative Online International Learning), la simulation clinique haute-fidélité et des serious games autour de la problématique des urgences obstétricales.
Le programme propose un Summer Camp annuel pour les enseignants et une Summer School annuelle aussi pour les étudiants et enseignants.

Contact : projets.international.medecine@u-paris.fr

CONSCIOUS II

Le projet

Le projet Conscious II réunit 5 universités européennes : l’Université Masaryk (coordinateur), Université Paris Cité (représentée par Pr Stéphane Mouly et Viktoria Nagy), l’Université de Pécs, Universidade Nova de Lisboa, University College Cork et l’Université de Szeged.

II s’inscrit dans la continuité du projet Conscious qui était destiné aux étudiants en sciences biomédicales et sciences de la santé de niveau master. Ce nouveau projet cible les doctorants en sciences de la santé et a pour objectif de :

  • Créer un programme pédagogique européen pour renforcer et standardiser l’enseignement biomédical en recherche ;
  • Créer une plateforme en ligne interactive en anglais permettant de préparer les futurs chercheurs à leurs métiers ;
  • Créer un programme pédagogique interdisciplinaire qui permet aux étudiants de développer des compétences transverses, telles que la gestion des projets de recherche, le leadership, la communication, la publication et l’enseignement des sciences biomédicales
  • Développer des projets de recherche et des publications ;
  • Renforcer la coopération pédagogique européenne au niveau du troisième cycle à l’aide du numérique.

Contact : projets.international.medecine@u-paris.fr

Projets interuniversitaires

Pays-Bas, Université de Maastricht : formation à la "classe inversée"

Classe inversée à l’UFR : Apprentissage par problème ou « Problem-based learning »

Cette collaboration, initiée par Pr Elizabeth Macintyre, enseignante de l’UFR, et encadré par Mme Viktoria Nagy, s’articule autour de la méthode Problem-Based Learning (PBL) ou apprentissage par la résolution de problème. Celle-ci a permis de mettre en place :
• Des sessions de formations à la méthode PBL pour les étudiants, mais également les enseignants/tuteurs.
• Un enseignement complémentaire semestriel pour maximum 200 étudiants de DFGSM2 (S2) qui permet d’approfondir les thématiques fondamentales abordées dans 2 ou 3 UE parmi 5 en groupe PBL en alternatif aux séance ED/TD.
Ce programme pilote a pour objectif de faire travailler les étudiants en groupes d’une dizaine d’étudiants sur la base des référentiels des UE. Concrètement, les étudiants reçoivent une étude de cas clinique et ont quelques jours pour en prendre connaissance, se répartir le travail et résoudre le cas. Ils présentent leur travail au cours d’une séance de restitution hebdomadaire en présence d’un enseignant tuteur qui reste avec le même groupe pendant la totalité du semestre.
Cette méthode de formation aux compétences permet aux étudiants d’apprendre autrement, de les responsabiliser et de les aider à devenir maîtres de leur apprentissage en autonomie. Très bien accueilli, ce programme pilote est également proposé en DFGSM3, en premier semestre, à partir d’un référentiel de formation couvrant l’appareil Neurosensoriel et la Neuropsychiatrie.

Classe inversée et intelligence artificielle

Les équipes des deux universités ont travaillé sur un programme pilote en PBL axé sur la découverte de l’Intelligence Artificielle en médecine et qui inclut des échanges étudiants. La maquette du programme a été construite par Pr Guillaume Assié et Pr Raphaël Porcher avec leurs homologues néerlandais.
Pendant un mois, 5 étudiants de DFGSM3 et 5 étudiants de L2 de Maastricht sélectionnés sur leur motivation et leurs compétences suivent des cours à Maastricht et à Paris. Différents formats de cours sont utilisés pour encourager les échanges et l’apprentissage. Dans ce cadre, l’équipe néerlandaise est en charge de construire la partie théorique et l’équipe française la partie plus pratique. Ainsi, les objectifs de la partie théorique qui ont lieu sur Maastricht sont entre autres la compréhension des mécanismes sous-jacents de l’intelligence artificielle et du concept de « machine-learning ». Les objectifs de la partie dispensée sur Paris sont parmi d’autres items l’utilisation de techniques d’IA pour analyser des données médicales, et l’évaluation des algorithmes basés sur l’IA.
Traiter de l’intelligence artificielle appliquée à la médecine et permettre un échange culturel et de méthodes d’enseignement sont les principaux points forts de ce programme court. L’engagement demandé durant ces quelques semaines est élevé et le travail en petits groupes permet de nombreuses opportunités d’apprentissage interactifs et d’échanges entre les étudiants en médecine. Le programme a été mise en place pour la première fois en juin 2022.

Plus d’informations : https://u-paris.fr/medecine/maastricht-university-pays-bas/

Pour en savoir + sur l’ensemble de ces projets :

Bureau des Relations Internationales de l’UFR de médecine
Site des Cordeliers
15 rue de l’Ecole de médecine, Paris 75006
projets.international.medecine@u-paris.fr

À lire aussi

Ateliers pluriprofessionnels autour de la santé des femmes

Ateliers pluriprofessionnels autour de la santé des femmes

Le Département universitaire de maïeutique (DUM), le Département universitaire des sciences de la rééducation et réadaptation (DUS2R) et le Département de médecine générale ont organisé une demi-journée pluriprofessionnel autour de la santé des femmes et de la pelvi-périnéologie.