Quand

Lundi 16 janvier à 17h

Amphi 7C, Halles aux Farines

Projection de son film Marlene (2022), précédé de Lion à sept têtes (Del Leone have sept cabeças, 1970) de Glauber Rocha.

Flyer de l’évènement

La série de ciné-rencontres « L’autre, ici même » propose de réfléchir aux entrecroisements entre la réalisation de films et les études culturelles : comment des réalisateurs et des réalisatrices s’emparent de questions qui traversent leur propre vie et leurs propres corps pour mettre en œuvre, par la création cinématographique, une pensée alignée avec des débats qui animent notre société
dans le contemporain ?

Ce premier volet est consacré aux réflexions décoloniales, avec la présence de la réalisatrice Barbara Marcel, qui présentera son film Marlene, et de l’enseignante-chercheuse Raquel Schefer (Paris 3), spécialiste des cinémas de libération africains.

Brésilienne basée à Berlin, Barbara Marcel participe en 2021 à une résidence d’artiste à la République démocratique du Congo : à cette occasion, elle propose aux étudiant.e.s de l’École de Beaux-Arts de Kinshasa un atelier sur le Tiers Cinéma. Parmi les films projetés et débattus, il y a notamment Le lion à sept têtes (1970) de Glauber Rocha, figure phare du Cinema Novo brésilien. Marlene est le résultat de la réception de ce film dans le Kinshasa d’aujourd’hui.

Tourné à Congo-Brazzaville en 1 969, Le lion à sept têtes fait partie du projet de Cinéma Tricontinental de Rocha, inspiré d’un speech de Che Guevara à La Havane lors de la conférence Solidarité des Peuples d’Afrique, d’Asie et de l’Amérique Latine contre les pouvoirs coloniaux et impérialistes. Le Cinéma Tricontinental proposait une rénovation esthétique et politique radicale, capable de générer des alliances et de promouvoir la libération des pays du Tiers Monde à travers une révolution culturelle. Ce long-métrage est le premier film étranger de Rocha, réalis pendant son exile de la dictature militaire au Brésil à la fin des années 1 960, et le seul qu’il fait en Afrique.

> Double projection suivie de débat :
> 17 h : LE LION A SEPT TÊTES ( Der Leone Have Sept Cabeças, Congo/ France/ltalie/Brésil, 99 min)
Un prêtre Blanc en Afrique annonce qu’il a capturé un émissaire du démon et que l’apocalypse est imminente. L’homme en question est en réalité un révolutionnaire américain qui soutient le mouvement de libération local. Échappant au prêtre, il entre en contact avec un leader révolutionnaire et offre son aide dans la lutte contre l’Impérialisme. Avec Jean-Pierre Léaud, Rada Rasimov et Giulio Brogi.

> 19 h : MARLENE (RD Congo/Allemagne, 46 min)
Suite à une projection du film de Glauber Rocha Le Lion à sept têtes (1 970), un groupe d’étudiant.e.s de l’École de Beaux-Arts de Kinshasa discute au sujet des significations possibles de Marlene, le personnage féminin principal du film. Sélectionné à la compétition internationale du festival Visions du Réel 2022.

Informations pratiques
La séance sera suivie d’un débat avec Barbara Marcel et Raquel Schefer (Paris 3), spécialiste des cinémas de libération africains, animé par Tatian Monassa (Université Paris Cité, UFR LAC).

À lire aussi

Séminaire 2021-2022 : Axe « EMOI »

Séminaire 2021-2022 : Axe « EMOI »

Quand Les mercredis 26 janvier, 2, 9, 16 et 23 février, 9, 23 et 30 marsde 15 h à 18 h Où Grands Moulins Bâtiment C Salle 677 5 rue Thomas Mann 75013 Paris Séminaire de l'axe : "Du Visage (au cinéma)" par Jacques Aumont, professeur...