Quand

12 novembre 2020, 18h30-20h30

Sur zoom à partir du site du CIPh : http://www.ciph.org « activités »

(ou https://us02web.zoom.us/j/87085475909)

Association organisatrice : Antiquité, territoire des écarts

Programme initié et préparé par Carole Boidin, Tristan Mauffrey, Maxime Pierre et Antoine Pietrobelli

Répondante : Ron NAIWELD (CNRS)

Répondante : Kristina Mitalaité (Université Lyon 3 – Jean Moulin)

Aujourd’hui, une phrase comme « la Couronne a demandé » ou « l’Église a voulu » est tout à fait imaginable dans un discours historiographique… Mais une  phrase qui commence par « Dieu a voulu » n’a pas de sens car on ne peut pas l’analyser et l’expliquer dans les termes de la réalité sociale. Et pourtant, il s’agit d’une structure symbolique qui tient ensemble des éléments distincts de la société, intervient dans leurs rapports et définit les règles du jeu. Sa volonté est le principe organisateur de plusieurs institutions et pratiques collectives et individuelles, à en croire les nombreux témoignages laissés par les sujets historiques.

À travers notre lecture des trois premiers chapitres du Livre de la Genèse, nous nous interrogerons sur la fonction anthropologique du dieu biblique dans les sociétés européennes avant la modernité. Ce faisant, nous allons employer le texte biblique et sa lecture par les rabbins français du Moyen Âge, pour critiquer la méthode actuelle des sciences sociales en ce qui concerne le fait religieux. Le savoir rabbinique sur le mythe ancien nous permettra ainsi de décentrer notre regard et de questionner nos usages contemporains. Ce questionnement nous transportera ensuite sur un autre continent. Nous allons conclure avec une réflexion sur un cas spécifique : Qu’est-ce que le savoir rabbinique sur le dieu biblique nous dit de la mission jésuite au Brésil colonial que l’historiographie ordinaire aurait du mal à exprimer ?

À lire aussi

Publications du programme « Monologuer »

La création d’une collection « Monologuer » ne répond pas seulement à des besoins scientifiques et pédagogiques, elle revêt également des enjeux sociétaux. Face à l’endophasie, cet objet inaccessible et pourtant essentiel pour la compréhension...

Séminaire 2021-2022 : Archi Vives

Séminaire 2021-2022 : Archi Vives

© Tous droits réservés Le cycle de conférences « Archi Vives », conçu en partenariat avec l’Université de Paris, vise à mettre en scène la valorisation des archives, ses liens avec la création contemporaine et à performer la recherche pour en...