Quand :
22 mars 2023 @ 9 h 30 min – 17 h 00 min
2023-03-22T09:30:00+01:00
2023-03-22T17:00:00+01:00
Où :
Amphithéâtre Dupuytren à l’Hôtel Dieu de Paris
L’architecture du soin : porosités de l’espace-temps hospitalier @ Amphithéâtre Dupuytren à l’Hôtel Dieu de Paris

Journée organisée par Céline Lefève, Coline Periano et Martin Dumont, Chaire Philosophie à l’HTD (ENS/AP-HP) et Institut La Personne en médecine (Université Paris Cité) à l Amphithéâtre Dupuytren à l’Hôtel Dieu de Paris le 22 mars 2023.

Cette journée d’étude se propose d’étudier les conditions données par l’architecture pour accueillir des relations et des usages qui participent au soin et permettent aux malades, en particulier chroniques, de recouvrer un rapport agissant et apaisé avec eux-mêmes, avec les autres et avec leur environnement.

A l’hôpital, la qualité des soins est définie et mesurée principalement à l’aune de critères médicaux de rationalité, de sécurité et d’efficacité. Aux logiques médicales viennent s’ajouter des logiques administratives et organisationnelles, souvent éloignées des vécus et des besoins psychologiques, sociaux, existentiels des malades. L’architecture de l’hôpital en est tributaire, visant avant tout à permettre des flux et des actes. Ce faisant, ne laisse-t-elle pas de côté la finalité première du soin : la restauration de la capacité normative des malades et de leur participation (physique, psychique, sociale) au monde ? Entre parcours de soin et lignes au sol, comment le patient peut-il trouver des ressources lui permettant de redevenir sujet de sa maladie et de son existence ? Comment retrouver un rapport personnel et heureux au monde dans un établissement collectif et rationalisé comme l’hôpital ? L’architecture pourrait-elle conférer à l’espace-temps de l’hôpital une porosité et une fluidité possédant une valeur véritablement soignante ? Comment peut-elle aider les malades à composer avec leur maladie, à intégrer ses implications physiques, psychologiques et sociales dans un nouveau quotidien, à se replonger dans la vie normale ? Comment l’architecture du lieu de soin, en elle-même, peut-elle soigner ?

La démocratie sanitaire a promu la reconnaissance des droits des personnes malades, de leurs savoirs expérientiels et, plus largement, de leur participation aux processus de soin. Le soin est désormais reconnu comme un processus créatif reposant aussi sur les savoirs et les pratiques des soignés eux-mêmes. Néanmoins, le malade demeure « patient » de l’hôpital qui continue de le « prendre en charge ». L’architecture ne contribue-t-elle pas elle aussi à empêcher la dynamique partagée entre soignés et soignants, mais aussi avec les proches et avec la cité que le soin requiert ? Quelles interactions soignants/soignés l’architecture peut-elle au contraire rendre possibles ? Quels espaces inventer pour permettre l’attention, la reconnaissance et le soutien des expériences des patients ?

L’hôpital demeure également, par ses fonctions spécifiques, un lieu encore retranché au cœur de la cité, clos sur lui-même. Il tend à rendre invisible la maladie, à renforcer la coupure entre les bien portants et les malades, et il peut redoubler le sentiment de perte d’identité, l’isolement et les multiples formes d’exclusion induits par la maladie. Le malade qui séjourne à l’hôpital est le plus souvent mis en incapacité de créer une familiarité avec son environnement, de se rapporter à un milieu qu’il peut appréhender, connaître, expérimenter, de façon à s’y appuyer pour s’émanciper d’une relation pathologique avec le monde. Les espaces, fonctionnels et standardisés, ne laissent pas de place à la personnalisation ni à l’émancipation. Dans ces conditions, il est difficile de s’établir, et difficile de se rétablir. Comment l’hôpital peut-il devenir un lieu de vie ? Quelles formes de vie peut-il abriter ? Quelles porosités peut-il entretenir avec la vie au dehors ? Quelle quotidienneté ou urbanité peut-on y retrouver ?

En présentiel et en distanciel. Lien zoom  : https://u-pec-fr.zoom.us/j/92764828979

Programme
  • 9h30 : Accueil
  • 10h : Céline Lefève, MCF philosophie (UMR SPHERE), directrice de l’Institut La Personne en médecine (Université Paris Cité) et Coline Periano, doctorante en philosophie (ED 540 ENS/PSL) : Introduction
  • 10h30 : Donato Severo, architecte et historien, Professeur émérite ENSA Paris-Val-de-Seine, Chaire Archidessa, Architecture, Design, Santé : Requiem pour le couloir. L’art de la distribution dans l’architecture sanitaire contemporaine.
  • 11h : Céline Bonicco-Donato, philosophe, Professeure à l’ENSA Grenoble (UMR AAU, équipe Cresson) : Spatialiser le care: vers une architecture hospitalière des hôpitaux

L’objectif de mon intervention sera de déployer les conditions spatiales permettant à une relation de care de se déployer dans les institutions hospitalières. Me situant à la croisée d’une perspective pragmatiste attentive aux transactions entre les corps et leur milieu mais aussi d’une perspective phénoménologique attentive à la manière dont l’espace est vécu et retentit dans la chair de ceux qui l’habitent, je tenterai de montrer qu’il ne peut y avoir de relations de soin digne de ce nom non seulement sans un cadre spatial qui leur permet de se déployer mais aussi plus fondamentalement sans la constitution d’un milieu de vie pour les malades qui leur confère confiance et assurance, si tant est que leur fragilité s’exprime dans la réduction de leur marge de tolérance aux « infidélités du milieu » selon la formule de Canguilhem. Je dessinerai ainsi les contours d’une architecture hospitalière de l’hospitalité qui porte mais aussi accueille.

  • 11h30 : Discussion avec Michel Rémon, architecte hospitalier (Atelier d’Architecture Michel Rémon & Associés)
  • 12h30 – Pause déjeuner
  • 14h : Jean-Philippe Pierron, Professeur de Philosophie à l’Université de Bourgogne, Co-fondateur de la chaire « Valeur(s) du soin » : Porosités Spatiales: l’hôpital radeau ou bateau ? L’exemple de l’hôpital Saint Joseph-Saint Luc à Lyon
  • 14h30 : Lucile Sergent, juriste et sociologue de formation, patiente experte diplômée de l’université des patients (Sorbonne médecine), doctorante en sociologie (HT2S du CNAM), auteure : Présentation de l’ouvrage Malades en action, démocratie sanitaire en question, Erès, 2023 : l’hôpital comme enjeu politique.

L’histoire tumultueuse de la démocratie sanitaire est faite de conflits, de compromis, de victoires et d’échecs. Contrairement aux idées reçues, elle ne se limite pas aux années sida. Proposition de nouvelles ressources et un outillage pour une réflexion sur la participation des malades et sur les politiques mises en œuvre dans le système de santé actuel.

  • 15h : Discussion
  • 15h20 – Pause
  • 15h30 : Geneviève Alberti, représentante des usagers, Hôpital Bichat) et Lucie Cabrejo, neurologue, responsable de l’UTEP ENVOL (Hôpital Bichat) : Une belle histoire de partenariat autour de la radiologie de l’Hôpital Bichat

Présentation de la Commission engagement patient à l’Hôpital Bichat et pour le Nouvel Hôpital Grand Paris Nord, mené par Geneviève Alberti et Chloé Schiellein (Pôle Innovation et Transformation Numérique Direction de la Stratégie et de la Transformation de l’AP-HP)

  • 16h : Grand témoin Nicolas Castoldi, directeur délégué auprès du directeur général et directeur exécutif de l’initiative Hôtel-Dieu (AP-HP)
  • 16h30 : Martin Dumont : Conclusion

 

À lire aussi

Conférence Marta Montello

Conférence Marta Montello

April 30th, 2024, 2-7pm Salle Milian – Hôpital Saint Louis Org. Marta Spranzi (Recherches en éthique et épistémologie, INSERM, CESP U1018, Université Paris Saclay) and Céline Lefève (UMR SPHERE, Institut La Personne en médecine (Université Paris Cité)    ...