Gouvernance

Le dispositif de gouvernance permet de concilier des objectifs de fonctionnement collégial de l’Institut, de co-construction de ses orientations stratégiques et de participation active d’une communauté de chercheurs et de chercheuses affilié·es à l’ILPEM.

Trois instances assurent le fonctionnement de l’Institut la Personne en médecine.

La direction bicéphale

Deux chercheur·e·s  assurent la direction de l’Institut la Personne en médecine avec un rôle de coordination et de pilotage. avec le soutien d’une équipe de gestion de projets scientifiques. Ils sont élus pour une durée de 4 ans par le Bureau de direction. Leur affiliation principale est nécessairement Université Paris Cité. Afin de représenter l’interdisciplinarité de l’Institut, les deux co-directeurs·trices doivent venir de disciplines différentes. Un maximum de 2 mandats à la direction de l’ILPEM sont possibles.

Le bureau de direction

Le bureau est composé de 14 à 16 membres (dont les deux co-directeurs·trices de l’Institut). Le bureau organise les activités de l’Institut, prend en charge la visibilité. Les membres doivent être affilier principalement à l’Université Paris Cité ou une autre institution du périmètre de l’Alliance Sorbonne Paris Cité. Ils sont élus pour une durée de 6 ans par l’Assemblée Générale de l’ILPEM, selon la modalité suivante : le Bureau sortant soumet une liste de nouveaux membres à l’Assemblée Générale, qui choisit de valider ou de proposer une liste alternative.

Le Comité́ scientifique international

Le Comité́ scientifique international est composé de personnalités dont les compétences sur les thématiques de l’ILPEM sont reconnues nationalement et internationalement. Ses membres sont choisis, pour une durée de trois ans, sur proposition du Bureau de l’ILPEM. Sa composition vise à assurer la représentation de la richesse interdisciplinaire dont est porteur l’Institut. Il est composé actuellement de 24 membres de renom, affiliées à des institutions internationales prestigieuses et dont les thématiques et intérêts de recherche sont larges et pluridisciplinaires.

En tant qu’instance tierce compétente extérieure, il assure des fonctions de conseil, d’aide et d’avis sur la politique scientifique, les axes de recherche et l’avancement des projets financés ou labellisés par l’ILPEM. Il aide à la définition de la politique scientifique du projet, à son suivi, à la validation des appels à projets et au contrôle de sa gestion. Ses membres sont sollicités, en fonction de leurs compétences, à propos de certaines des actions de recherche, de valorisation scientifique et de diffusion de la recherche vers la cité. Le CSP est associé à la tenue de l’Assemblée Générale des membres. Il y rendra compte de son travail et indiquera ses recommandations à celle-ci.

À lire aussi