A l’occasion de la Journée nationale en hommage aux victimes de l’esclavage du 23 mai dernier, le prix de thèse de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage (FME) a été remis à Andy Cabot, doctorant au LARCA, pour sa thèse Esclavages, empires et diplomatie (France, Grande-Bretagne, États-Unis) : abattre ou consolider l’esclavage dans le monde atlantique après Saint-Domingue (c. 1795 – c. 1825) ? sous la direction de Marie-Jeanne Rossignol et Allan Potofsky.

Ce prix créé par le comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage (CNMHE) récompense chaque année une thèse en sciences humaines et sociales portant sur l’histoire de la traite, de l’esclavage et des abolitions à l’époque coloniale ou sur ses conséquences dans le monde actuel. Il est le seul prix qui couronne les travaux en français de chercheuses ou chercheurs sur ces thèmes.

La thèse d’Andy Cabot propose un récit connecté des processus d’abolitions de la traite entrepris par trois états (France, Grande-Bretagne et Etats-Unis) durant une période de vingt années entre 1791 et 1815. Le point d’ancrage de l’étude se situe sur l’insurrection de Saint-Domingue dont l’aboutissement fut l’indépendance de la république d’Haïti en 1804.
L’étude est fondée sur les conflits politiques inter-étatiques et intra-impériaux (métropoles-colonies) dans toute la région caribéenne, et offre ainsi un visage renouvelé de l’espace concerné : celui des espaces caribéens et américains façonnés par la difficile – et, au final, incomplète – remise en question d’une « économie politique impériale de l’esclavage » au cours d’une période autant marquée par les ruptures radicales envers le système esclavagiste que les « contre-révolutions » en faveur de l’esclavage.

 

À lire aussi

Explorer les enjeux du grand âge en France et aux Etats-Unis

Explorer les enjeux du grand âge en France et aux Etats-Unis

Les systèmes de santé français et américains sont différents, mais depuis la pandémie, les deux pays sont confrontés à des défis communs, notamment liés à la transition démographique. Thomas Rapp, maître de conférences à la faculté de Droit, d’économie et de gestion est spécialisé en économie de la santé. Il est accueilli pendant trois mois par les professeurs David C. Grabowski et Anupam B. Jena, M.D., comme professeur invité au sein du prestigieux Health Care Policy Department de la Harvard Medical School. Ensemble, ils mènent une analyse comparative des politiques du grand âge dans les pays de l’OCDE à partir de données internationales.