Historienne et sociologue des sciences, des techniques et de l’environnement, Soraya Boudia est professeure de sociologie à l’université Paris Cité et membre du Centre de recherche, médecine, science, santé, santé mentale, société (Cermes3).

La médaille d’argent du CNRS est une récompense scientifique décernée tous les ans à une quinzaine de lauréats. Elle distingue des chercheurs et des chercheuses pour l’originalité, la qualité et l’importance de leurs travaux, reconnus sur le plan national et international.

Depuis une vingtaine d’année, les travaux de Soraya Boudia portent sur les rapports entre science, société et politique. Ils s’inscrivent et croisent les perspectives de la sociologie des sciences et des techniques, de la sociologie des risques et de l’expertise, de sociologie de l’environnement et des ressources ainsi que la sociologie de la globalisation. Leur fil conducteur est l’analyse de la production et du rôle des savoirs scientifiques dans l’identification, la caractérisation et le gouvernement des problèmes globaux, générés d’une part, par les innovations technoscientifiques et, d’autre par, la crise environnementale. Elle a notamment étudié les transformations des savoirs et de l’expertise sur les risques nucléaires dans des cadres marqués par de fortes incertitudes techniques et politiques, l’économisation de l’environnement et les transformations du gouvernement de la toxification de la planète. Ces travaux ont donné lieu à plusieurs publications. 

Son travail de recherche est animé par la conviction que la place des sciences sociales est centrale dans l’étude des crises que nous connaissons (écologique en particulier) qui vient renforcer un ensemble de vulnérabilités, mais aussi qu’au regard de l’échelle des problèmes, des collaborations pluridisciplinaires sont nécessaires pour produire des analyses et apporter des réponses à la hauteur des enjeux. C’est ce qui l’a amenée à porter, avec deux autres collègues scientifiques, dans le cadre des Programmes et équipements prioritaires de recherche, le PEPR Risques. Dans le cadre de ce programme, ses travaux à venir seront consacrés au développement d’un ensemble de recherches interdisciplinaires sur les risques et les catastrophes à l’ère des changements environnementaux globaux. Ces travaux ont pour ambition de contribuer à répondre à ensemble de défis posés par les changements planétaires en cours qui exposent les sociétés humaines à une augmentation sans précédent des risques et des catastrophes liés à la combinaison des impacts du dérèglement climatique avec les activités humaines. Il s’agit d’un vaste chantier de recherche qui sera conduit collectivement pour mieux prendre en compte les différentes dimensions sociales et politiques des risques et des crises dans un monde structuré par des inégalités, des conflits sur les ressources et des perspectives politiques qui paraissent plus incertaines.

Soraya Boudia est notamment à l’origine  du séminaire Science et Société dans l’Anthropocène | Savoirs, marchés et politiques, qui se veut un espace collectif de discussion et d’analyse des dynamiques de production et d’usage des savoirs scientifiques dans le contexte de la crise environnementale globale.

À lire aussi

AAP AnimAtrium 2024

AAP AnimAtrium 2024

Destiné à la communauté scientifique de la Faculté S&H, cet appel vise à soutenir financièrement, pour un montant maximal de 2000 € par demande, la publication et la traduction de textes scientifiques et l’organisation d’événements scientifiques...

AMI Faculté S&H | Olympiades scientifiques Atrium HSS

AMI Faculté S&H | Olympiades scientifiques Atrium HSS

L’Atrium Humanités et Sciences Sociales lance un appel à manifestation d’intérêt auprès de la communauté scientifique de la Faculté Sociétés & Humanités pour une participation aux Olympiades scientifiques (titre provisoire) organisées en partenariat avec la Ville...