Gouvernance

La mise en œuvre des objectifs du Centre – produire une recherche pluri et interdisciplinaire d’excellence, visible et attractive en France et à l’international, et aux prises avec les porteurs d’enjeux agissant à de multiples niveaux, du local au global – s’accompagne d’un dispositif de gouvernance dédié.

© Tous droits réservés

Quatre instances sont prévues pour assurer le fonctionnement du Centre des Politiques de la Terre. Ce dispositif de gouvernance permet de concilier des objectifs de 1) fonctionnement opérationnel, 2) de suivi par les tutelles, 3) de participation de la communauté des chercheurs, 4) de conseil et d’orientation, en impliquant les porteurs d’enjeux sur les thématiques abordées dans le cadre des travaux réalisés. Ces instances seront mises en place de manière progressive pendant la phase de préfiguration, pour une mise en place effective au 1er janvier 2021.

1) Le.la Directeur.ice, en lien avec le bureau et l’équipe de gestion, définit les objectifs de recherche, les outils de fonctionnement et l’allocation des moyens dans les limites du cadre défini par le Conseil des tutelles et l’Assemblée générale des chercheur.e.s, et en lien avec les recommandations du Conseil stratégique.

2)  Le Conseil des tutelles est une instance décisionnelle et le lieu d’expression des tutelles du Centre des Politiques de la Terre. Il est doté des attributions d’un Conseil d’administration, qui valide les choix, les orientations et la répartition des moyens tels que proposés par la direction du Centre.

3)  L’Assemblée générale des chercheur.e.s est une instance délibérative qui réunit l’ensemble des individus associés au Centre, qui en sont membres de droit. Cet espace de discussion et de débat a pour vocation de faire vivre la communauté académique des chercheurs. Il se prononce sur les thématiques de travail et les projets, les outils de fonctionnements, le programme de travail et en propose une évaluation.

4)  Le Conseil d’orientation stratégique réunit une dizaine de personnalités extérieures, françaises et internationales, issues des mondes académiques, politiques, socio-économiques et de la société civile.

À lire aussi