Le Centre des Politiques de la Terre

Emblématique de la collaboration étroite entre l’Université de Paris (ses Facultés et l’IPGP) et Sciences Po, le Centre des Politiques de la Terre a pour ambition de faire émerger une communauté de recherche travaillant sur la nécessaire convergence des sciences naturelles et expérimentales et des sciences humaines et sociales pour aborder les enjeux complexes de l’Anthropocène.

© Tous droits réservés

L’idée d’un Centre des Politiques de la Terre est née de quatre années dévolues au développement de travaux de recherche entre Sciences Po, Paris Diderot, l’IPGP et Paris Descartes, au sein du Programme Interdisciplinaire des “Politiques de la Terre à l’épreuve de l’Anthropocène”. Présidé par Bruno Latour, professeur à Sciences Po, et financé par l’IDEX (2014-2018), ce programme a permis l’exploration de premières pistes de travail collaboratif et débouché sur de nombreuses publications et manifestations.

Le Centre des Politiques de la terre, créé à l’automne 2019, a pour objet de répondre aux enjeux scientifiques et politiques soulevés par différents diagnostics sur l’état de la planète. Les effets grandissants des activités industrielles et agricoles sur les grands équilibres de la biosphère, en premier lieu le changement climatique, l’extinction de la biodiversité, les pollutions, la pression considérable sur les ressources naturelles et les dynamiques de peuplement, soulèvent d’importants débats politiques et sociaux. Les grands cycles comme celui de l’eau, du carbone, de l’azote, les grands phénomènes telluriques ou climatiques, les ressources énergétiques, sont autant de processus qu’il faut aujourd’hui repenser dans leurs interactions avec les activités humaines. Le défi est immense, car il ne s’agit plus de décrire des processus longtemps considérés comme « naturels » et pensés dans le cadre strict de disciplines historiquement constituées, mais de développer de nouvelles manières de connaître et de gouverner ces phénomènes socio-environnementaux tout en s’inscrivant dans une relation transformée entre science et société.

Emblématique de la collaboration étroite entre l’Université de Paris (les Facultés et l’IPGP), Sciences Po et leurs partenaires, le Centre des Politiques de la Terre a pour ambition de faire émerger une communauté de recherche travaillant non plus sur l’étude de la nature ou des sociétés mais sur leur exploration conjointe. Il s’agit là d’un chantier ambitieux que le Centre relève en faisant de l’interdisciplinarité le socle de son programme de travail dans un monde académique encore largement organisé par communautés disciplinaires.

Pour cela, le Centre des Politiques de la Terre développe un programme de travail qui repose sur l’exploration conjointe, par les sciences physiques et biologiques et les sciences humaines et sociales, du système-terre, des transformations socio-écologiques, de l’Anthropocène et, ce en tenant compte des dynamiques locales et globales.

Au regard des enjeux multiples, le Centre des Politiques de la Terre constitue non seulement un espace fertile pour mettre en œuvre de nouvelles recherches interdisciplinaires mais aussi pour promouvoir des recherches collaboratives entre acteurs académique et différents porteurs d’enjeux. Il entend ainsi marquer sa vocation de lieu d’engagement des chercheurs dans la vie de la cité.

À lire aussi