Un patient qui crie de douleur au moment où il est vu par un médecin. Il a la jambe cassée et n’arrive pas à expliquer au praticien ce qui s’est passé. Sauf qu’ici le médecin est un étudiant en plein examen et le patient, un acteur. A leurs côtés se trouve un enseignant, chargé d’évaluer le déroulement de la consultation et la prise en charge du patient. Cette méthode d’examen s’appelle un Examen Clinique Objectif et Structuré (ECOS) et fait partie de la réforme du 2ecycle des études médicales officialisée en décembre 2021, par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI).

 Salle de supervision des ECOS distanciels Université Paris Cité

© Université Paris Cité 

Initiés pour mettre au cœur de la formation et de l’évaluation les compétences et en particulier la relation médecin-patient, les ECOS sont une mise en situation qui permet d’évaluer la pratique et l’approche médicale des étudiants en fonction du patient. 

Une épreuve nationale, en simultané avec l’ensemble des UFR de médecine, sera organisée en 2024, pour les étudiants de sixième année. Cette épreuve permettra de valider le passage en troisième cycle et compètera pour le choix de spécialité et la subdivision de formation de l’étudiant. Pour mettre en place des sessions d’entrainements dédiées, l’UFR de médecine d’Université Paris Cité a fait un important travail au niveau pédagogique, technique et logistique.

Des entrainements innovants pour les étudiants de médecine

Afin de faire bénéficier les étudiants d’exercices en conditions réelles, un groupe de travail a été initié, constitué d’enseignants, d’ingénieurs pédagogiques, des services informatiques et de la scolarité. Un groupe très investi, qui a dû tester de nombreuses méthodes techniques et pédagogiques pour aboutir à un projet en constante évolution.

Depuis 2020, un peu plus de 40 enseignants produisent les sujets des ECOS. 11 thématiques sont couvertes et un comité de sélection valide les questions. En plus de ce travail pédagogique, viennent s’ajouter des aspects fonctionnels et techniques : Comment évaluer plus de 800 étudiants, mobiliser plus de 300 enseignants ainsi que les équipes administratives sur un temps donné ? Un étudiant voit 5 « patients » lors de l’examen. Cela signifie plus de 4 000 consultations sur une demi-journée, deux sites de l’UFR de médecine et ses bibliothèques (plus de 150 salles).

La pandémie a également ajouté des difficultés d’organisation. L’UFR s’est adaptée en proposant des sessions d’examens blancs via ZoomTM. Pour cela, il a fallu reproduire les conditions d’examens physiques, créer une application, trouver des fonds et une nouvelle organisation.

Pour ce faire, le groupe de travail a dû faire évoluer l’outil d’évaluation utilisé par les enseignants. Celui-ci permet maintenant, grâce à une startup EdTech* française, de dématérialiser la grille d’évaluation, de suivre l’examen en temps réel et de centraliser les résultats. L’application, à terme, pourrait permettre de faire un bilan du déroulé de l’examen et d’évaluer les questions posées, leur formulation, l’adéquation des barèmes selon les besoins identifiés par les enseignants afin de toujours améliorer l’entraînement pour les étudiants.

Une innovation pédagogique à échelle européenne 

Ce travail autour des ECOS, effectué par l’UFR, a également fait naître un projet international d’envergure au sein de la Faculté de Santé d’Université Paris Cité. Au mois d’octobre, la Faculté et ses composantes ont emporté un appel à projets ERASMUS+, Dominos, et avec lui 286 172€ de financement. En partenariat avec 5 universités européennes, ce projet, d’une durée de 3 ans, a pour but de faciliter l’organisation des entraînements aux ECOS, en proposant plusieurs outils digitaux (jeux sérieux, ressources numériques, organisation de sessions européennes d’entraînement sur Zoom, protocole d’évaluation…).

L’expertise d’Université Paris Cité sur les ECOS numérique est désormais mise à disposition des autres universités françaises et aux membres de l’Alliance Circle-U.

En attendant les ECOS nationaux en 2024, des sessions d’entraînement ou d’examens validant continuent d’être dispensées en présentiel majoritairement mais aussi en distanciel pour assurer une formation d’excellence à nos étudiants en santé.  

 * technologie de pointe spécialisée dans l’éducation

——

Projet porté par la Commission Pédagogique de l’UFR de médecine d’ Université Paris Cité, sous la direction des enseignants Tristan Mirault, Alexy Tran Dinh, Donia Bouzid, Alexandre Nuzzo, Valentine Ferre, Christian de Tymowski, Sacha Rozencwajg , Lina Khider, Nathan Peiffer-Smadja, Victoire de Lastours, Albert Faye, du service MédiTice Eric Desrentes, Léonore Muller, Hassène Hamaoui, de la direction UFR et pédagogique Charles-Henri Sambet, Isabelle Etienne, Directions informatiques Jean-Marc Liger, Romuald Lebreton, la DSIN Johan Dobbelstein, Damien Mascre, Sébastien Barré, Yann Sallou, direction centrale Didier Petitjean.

À lire aussi

Universitarisation des formations paramédicales et maïeutiques, la Faculté accueille un atelier initié par la Région Ile-de-France

Universitarisation des formations paramédicales et maïeutiques, la Faculté accueille un atelier initié par la Région Ile-de-France

Le 24 mai 2022, dans le cadre de l’actualisation de son schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI), la Faculté de Santé d’Université Paris Cité a accueilli et participé à un atelier d’échanges et de concertation sur le thème « Universitarisation des formations paramédicales et maïeutiques » initié et organisé par la Région Ile-de-France.