Politique de formation

La Faculté de Santé constitue une composante majeure d’Université Paris Cité, tant par le nombre de ses étudiants, que par la richesse et la diversité des formations qu’elle propose.

La Faculté de Santé d’Université Paris Cité est la seule faculté d’Ile de France regroupant l’ensemble des filières de santé : Médecine, Odontologie, Pharmacie, Maïeutique et les filières paramédicales (sciences infirmières et rééducation-réadaptation). Chacune des UFR de la Faculté de Santé est parmi les meilleures de France en termes de réussite au concours de leurs internats respectifs. Elle forme environ 15 % des étudiants en Médecine de l’hexagone, 10 % des étudiants en Odontologie et 10 % des étudiants en Pharmacie. Former un nombre élevé d’étudiants, leur assurer un niveau de formation généraliste parmi les meilleurs au monde tout en renforçant nos filières d’excellence constituent donc un enjeu majeur pour la Faculté de Santé.

Ces objectifs s’envisagent en interaction forte avec les deux autres facultés d’Université Paris Cité : Faculté Sociétés & Humanités et Faculté des Sciences. A ce titre, la réforme de l’accès aux études de santé engagée en 2020 représente un enjeu fort de collaboration inter facultaire.

De la même façon, l’universitarisation des professions paramédicales ainsi que la réforme des 2ème et 3èmes cycles des études de médecine rendent indispensables une vision transversale sur le long terme.

Dans ce contexte, la Faculté de Santé poursuit 3 objectifs majeurs :

  • assurer une formation initiale de qualité ;
  • structurer et renforcer la formation continue ;
  • développer l’innovation pédagogique.

 

Assurer une formation initiale de qualité

Réforme du premier cycle

 En assurant le pilotage et la mise en place de la réforme de l’accès aux études en santé, la Faculté de Santé propose une offre variée répondant tant à la nécessité de diversifier les profils des étudiants qui seront admis en filière de santé qu’à la possibilité pour les étudiants de poursuivre en Licence. En complément, elle souhaite développer de nouveaux accès aux études de santé, en proposant des licences spécifiques et en déployant les parcours d’excellence ou bi-diplômants.

Création d’une Licence des Métiers de la Santé (LMS)

La Faculté de Santé souhaite proposer une Licence Métiers de la Santé (LMS) afin de favoriser une forte transversalité des filières de santé et assurer des débouchés à ses étudiants.

Création de départements en lien avec l’universitarisation des professions de santé

Dans le cadre de l’universitarisation des professions de santé, la Faculté de Santé souhaite créer trois départements : maïeutique, rééducation-réadaptation et sciences infirmières.  et, à terme, intégrer des parcours permettant d’accéder à ces métiers via la licence des métiers de la santé.

Développement de l’offre de masters et de doubles cursus

La Faculté de Santé participe à de nombreux masters en collaboration avec les autres facultés de l’Université. Elle s’implique également dans la création et le développement de nouveaux parcours et dans leur valorisation.

La Faculté de Santé possède aussi un certain nombre de double cursus qu’elle souhaite développer. Ces derniers s’appuieront sur les partenariats, les filières d’excellence et les masters existants à Université Paris Cité. L’objectif est de développer des doubles formations s’adressant aux étudiants en santé comme aux étudiants des autres secteurs et aboutissant à une double diplomation. Des projets de création de nouveau cursus sont également en cours.

Structurer et renforcer la formation continue

 La Faculté de Santé a pour ambition de proposer, en relation avec les différentes UFR, une offre de formation continue adaptée aux besoins et enjeux actuels des professionnels de santé.  

La Faculté de Santé coordonne et structure :

  • l’organisation administrative et l’accompagnement des équipes pédagogiques et de recherche lors de la création de formations ;
  • le développement de l’offre de formation à destination des professionnels de santé.

Les objectifs sont également :

  • de développer des certificats universitaires afin de répondre aux besoins des professionnels de santé qui recherchent des formations courtes, de notoriété universitaire et qui s’ajustent plus facilement à un emploi du temps de plus en plus contraint ;
  • d’offrir aux professionnels de santé la possibilité d’acquérir des ECTS dans le cadre de l’obtention d’un Diplôme d’Université ;
  • de créer d’une offre de formation en « BtoB », répondant directement au besoin d’une organisation ou d’une entreprise et mettant à profit le savoir-faire unique universitaire.

Développer et déployer l’innovation pédagogique et la simulation

La Faculté de Santé souhaite développer des structures dédiées à l’innovation pédagogique de pointe, en renforçant les structures présentes et en se dotant d’un pôle de recherche en pédagogie.

Développement de l’ingénierie pédagogique

La Faculté se doit d’offrir, sur l’ensemble de ses cursus, des enseignements hybrides et de développer de nouvelles formes d’enseignement et d’évaluation en formation initiale et continue. A titre d’exemple, la réforme du 2ème cycle des études médicales implique notamment la mise en place d’un portfolio dédié, le développement des Ecos, et d’outils de gestion des stages.

Création et développement d’un département de simulation en santé

La Faculté de Santé est riche de plusieurs structures et services dédiés à la simulation. L’objectif à court terme est de rassembler en une seule entité administrative ces différentes structures, de les mettre en réseau, de renforcer les simulations interprofessionnelles afin d’offrir des possibilités d’enseignement par simulation pour tous les cycles et tous les métiers enseignés à la Faculté de Santé.

Création d’un pôle de recherche en pédagogie

 De nombreuses initiatives et recherches sont menées au sein de la Faculté de Santé. Le pôle de recherche en pédagogie permettra de définir des axes de recherche, de fédérer l’ensemble des enseignants chercheurs du domaine et d’assurer la visibilité de cette activité.

À lire aussi

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Hcéres : Lancement de l’évaluation de l’offre de formation au sein de la Faculté de Santé

Hcéres : Lancement de l’évaluation de l’offre de formation au sein de la Faculté de Santé

Tous les 5 ans, les établissements d’enseignement supérieur sont engagés dans une démarche d’évaluation par le Hcéres.  L’évaluation porte sur 3 grands domaines : le pilotage, la recherche et la formation, la vie étudiante et la vie de campus. L’évaluation par le Hcéres est un préalable obligatoire à l’accréditation des établissements d’enseignement supérieur et de leur offre de formation pour les diplômes nationaux. Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) s’appuie sur les avis du Hcéres pour accréditer les formations d’un établissement.