Politique de la vie étudiante

La Faculté de Santé place les étudiants au cœur de ses actions et de la réflexion autour des projets à imaginer pour l’avenir. Elle a pour vocation d’encourager les initiatives étudiantes au travers d’une vie de campus riche et d’améliorer le bien-être étudiant.

The Bichat Blouse Brothers Brass Band

© Université de Paris

Stimuler les initiatives étudiantes

La Faculté de Santé favorise le développement d’initiatives étudiantes, au cœur de chaque filière santé mais également entre filières et en collaboration avec les autres facultés d’Université de Paris.

  • Soutien aux associations étudiantes des différentes composantes Santé : appui au développement de projets transversaux, aide à la visibilité, financement de projets via la CVEC, prêt de locaux, etc ;
  • Soutien aux initiatives étudiantes hors associations ;
  • Développement du réseau des Alumni de la Faculté de Santé : implication des Alumni dans des projets, mais aussi renforcement du lien intergénérationnel entre Alumni et étudiants ;
  • Valorisation de l’engagement associatif et civique des étudiants, via l’UE Engagement Etudiant notamment ;
  • Echanges d’idées entre associations et étudiants des filières Santé ;
  • Remaniement et création d’espaces pour stimuler la vie étudiante au sein des différents campus Santé : tiers-lieux, espaces de co-working et de convivialité etc.

Améliorer le bien-être étudiant dans les formations en Santé

Le bien-être étudiant est un des enjeux cruciaux de la Faculté de Santé. En impliquant les étudiants élus au sein du Conseil de la vie étudiante de la Faculté de Santé et de la Commission Formation, la Faculté de Santé se fixe pour objectifs de soutenir, coordonner et amplifier les dispositifs d’accompagnement et de prévention pré-existants, d’en créer de nouveaux en fonction des besoins et de renforcer ses liens avec les partenaires internes à l’université (SSU) ainsi qu’à l’externe.

Ce réseau de partenaires permettra notamment de :

  • Clarifier l’offre de soutien aux étudiants en Santé ;
  • Fluidifier les procédures de signalement des situations préoccupantes ;
  • Améliorer les conditions d’accueil en stages hospitaliers ;
  • Proposer des formations à la prévention des risques psycho-sociaux aux personnels et aux étudiants les plus concernés.

À lire aussi