Politique de la Recherche

La Faculté de Santé d’Université de Paris (UP) est l’un des acteurs majeurs de la recherche en santé dans le monde (classée dans les 50 premières universités mondiales dans les thématiques Pharmacy & Pharmaceutical Sciences, Clinical Medicine, Dentistry & Oral ARWU’s 2020), en Europe (18 projets European Research Council entre 2015 et 2019) et en France (Premier partenaire universitaire de lnserm : 25% de l’effectif total de l’Inserm, 3 Labex, 2 Instituts Hospitalo-Universitaires).

La Faculté de Santé a des liens forts avec les hôpitaux de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) et notamment avec les groupes hospitaliers Centre et Nord.

La recherche menée à la Faculté de Santé s’étend de la recherche fondamentale à la recherche translationnelle et épidémiologique, en interaction avec des laboratoires de la Faculté des Sciences et de la Faculté Sociétés Humanités. De même, de nombreux masters adossés à la Faculté de Santé sont partagés avec les deux autres facultés de l’université et l’ensemble des écoles doctorales impliquées dans le champ santé comprennent des équipes des Facultés des Sciences et de Santé.

Enfin, l’universitarisation des disciplines paramédicales doivent permettre d’introduire ou de renforcer une composante recherche dans ces cursus.

Le Pôle Recherche de la Faculté de Santé aura les objectifs suivants :

  • Fédérer les équipes de recherche pour (UR) pour créer de grands centres de recherche thématiques ou des réseaux thématiques
  • Structurer les plateformes de la Faculté de Santé ;
  • Favoriser et développer les partenariats socio-économiques.

Créer de grands centres de recherche avec les unités de recherche existantes

La recherche des URs rattachées à la Faculté de Santé est principalement organisée en grands centres, mono ou pluri-thématiques, adossés aux différents hôpitaux associés à Université de Paris. Poursuivre cette structuration en centres de recherche permettrait d’amplifier la visibilité de la Faculté de Santé d’acteur international reconnu dans le domaine de la recherche biomédicale.

Créer des instituts hors-murs

 La Faculté de Santé vise une structuration d’ensemble en « instituts ou réseaux » localisés sur plusieurs sites, organisés par grands rattachements disciplinaires. Ces « instituts thématiques hors murs » labélisés UP permettront aux équipes concernées de s’organiser en réseau, de mutualiser l’animation scientifique et de répondre en commun à des appels d’offres de grande envergure.

Actuellement, deux instituts hors-murs ont été créés, l’Institut du Diabète et l’Institut Osteo-articulaire.

Favoriser l’installation des chercheurs et enseignants-chercheurs

La Faculté souhaite  faciliter l’arrivée de chercheurs juniors et seniors en leur permettant  d’ obtenir rapidement des contrats type ATIP/AVENIR, ou des ERC . De plus la Faculté entend faciliter l’arrivée de ces chercheurs à l’aide d’un programme d’aide à l’installation et de Chaires.

Structurer les plateformes technologiques et les cohortes de la Faculté de Santé

Les plateformes de recherche et les cohortes regroupent des équipements, des données, des ressources et des expertises au service des chercheurs. Indissociable d’une recherche de haut niveau, la qualité de ces plateformes constitue un élément fondamental d’attractivité pour les équipes de recherche de le Faculté de Santé.

Créer un label de plateforme Université de Paris

Créer un label UP pour les plateformes de l’université serait l’opportunité d’homogénéiser leurs modes de fonctionnement, évaluer leurs besoins et assurer leur fonctionnement.

Créer une Unité Mixte de Services France Cohortes

Les cohortes occupent une place majeure dans le monde de l’épidémiologie et de la santé publique. A l’initiative de l’Inserm, Université de Paris (tutelle), en association avec l’INED et d’autres universités se propose de créer une Unité Mixte de Service (UMS) France Cohortes qui vise à offrir des prestations d’intérêt général pour :

  • Assurer l’hébergement et d’exploitation des données ;
  • Apporter des compétences nécessaires à la pérennisation et au développement des cohortes ;
  • Mettre à disposition une offre de services répondant aux besoins des cohortes, en particulier dans les fonctions support ;
  • Renforcer la communication et la valorisation des cohortes et de leurs données.

Développer les partenariats socio-économiques

 En santé, le lien avec le monde économique et la société civile est essentiel (recherche, innovation, validation & essais cliniques). Dans le domaine de la santé, des compétences spécifiques sont nécessaires pour la valorisation des découvertes et les partenariats sont essentiels pour que les projets de valorisation aboutissent.

Favoriser les contacts entre les URs et les entreprises

 La Faculté de Santé propose d’organiser en lien avec la cellule de valorisation de l’UP des rencontres avec le monde industriel afin de faciliter les contacts et d’initier des partenariats. L’objectif est de favoriser les interactions entre les entreprises et les unités de recherche lors d’événement et de faciliter les partenariats de recherche (Thèses CIFRE, contrats d’apprentissages, accords simplifiés et accélérés de collaborations / partenariats / prestations par mandataire unique, Chaires industrielles, institut Carnot).

Favoriser les interactions avec la société civile

La Faculté de Santé doit contribuer à la science participative, en élaborant des projets co-construits avec les acteurs de la société civile. Plusieurs initiatives sont prévues dans ce but :

  • Poursuivre la collaboration avec les acteurs de la société civile, tels que les associations de patients et les financeurs thématiques en lien avec les instituts hors murs ;
  • Favoriser l’accès aux cohortes de population générale et de patients ;
  • Diffuser les connaissances vers la société.

Une question ? 

Ecrivez-nous :  info.recherche.sante@u-paris.fr