Depuis le début de l’année 2022, en parallèle de l’université européenne Circle U. et de son « Knowledge Hub » en santé globale, la Faculté de Santé travaille activement pour rassembler la communauté universitaire autour de la thématique santé globale.

Au-delà même de la Faculté de Santé, ce sont en effet toutes les composantes de l’université qui sont concernées par cette thématique interdisciplinaire. 

Global Health ou la santé mondiale est le domaine d’étude, de recherche et de pratique qui accorde la priorité et l’équité au bien-être et à la santé pour tous dans le monde, et rassemble les acteurs de la santé, mais aussi des sciences et des sciences humaines et sociales. Les sujets prioritaires de Global Health sont donc de trouver les moyens d’améliorer la santé physique et mentale, de réduire les disparités et d’améliorer la protection contre les menaces (pandémies, changement climatique…).

Afin de sensibiliser les futurs praticiens en santé à ces enjeux désormais cruciaux, la Faculté de santé a rassemblé au sein d’un groupe de travail piloté par le Professeur Alexandre Mebazaa, Vice-doyen relations internationales de la Faculté de Santé, des enseignants-chercheurs, des représentants du Département Santé Globale de l’Institut Pasteur et du Centre Virchow-Villermé, et des personnels administratifs.

Parmi eux : Jean-Philippe Empana, directeur de recherche à l’INSERM et Chaire Santé Globale de Circle U. ; Babette Simon, Professeur Associée à Université Paris Cité ; Hervé Bourhy, directeur du département Santé Globale de l’Institut Pasteur ; Bérangère Virlon, manager du département Santé Globale de l’Institut Pasteur ; Elizabeth Macintyre, présidente de Biomedical Alliance in Europe, présidente d’EHA (European Haematology Association), coordinatrice académique du projet Circle U. ERIA ; Anneliese Depoux, directrice du Centre Virchow Villermé de Santé Publique Paris-Berlin.

Ce groupe de travail se réunit tous les mois pour coordonner des actions autour de la thématique : conférence sur la prévention et la santé des femmes à l’automne 2023, publication d’un ouvrage universitaire sur la santé globale, webinaires, etc …

De plus, chaque trimestre, une journée « santé globale » est organisée, en présence d’invités extérieurs renommés, comme le Professeur Antoine Flahault, épidémiologiste et fondateur de l’Institut Santé Globale de Genève, ou le Professeur Philippe Guérin, directeur de IDDO (Infectious Diseases Data Observatory) à l’Université d’Oxford. La prochaine édition aura lieu en avril 2023 et les participants se retrouveront à Paris pour une discussion autour de la question suivante : « Comment mettre en place un enseignement transfacultaire en santé globale ? »

Pour aller + loin :

Circle U. (circle-u.eu)

Circle U. (@CircleU_eu) / Twitter

Département de Santé Globale – Institut Pasteur

Centre Virchow-Villermé: Institute of Public Health – Charité – Universitätsmedizin Berlin (charite.de)

 

 

 

 

 

À lire aussi

La recherche avance sur le traitement de la maladie rénale chronique

La recherche avance sur le traitement de la maladie rénale chronique

On estime que environ 10 % de la population adulte souffre d’une maladie rénale chronique (MCR), c’est à dire plus que 850 millions de personnes dans le monde. Il est donc fondamental que la recherche scientifique focalise ses efforts sur cette pathologie. Seule la compréhension des mécanismes de base à l’origine de la progression de la MRC pourrait permettre d’identifier des thérapies efficaces et des bio-marqueurs susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients atteints d’une MRC. Ceci est l’objectif des travaux de recherche de deux équipes de l’Institut Necker Enfants Malades (Université Paris Cité, INSERM, CNRS). 

Simulation en santé : mieux former pour mieux soigner

Simulation en santé : mieux former pour mieux soigner

Cette formation qualifiante est organisée par le centre de simulation en santé iLumens d’Université Paris Cité, situé au cœur de Paris à Saint Germain des Près. Destinée à l’ensemble des professionnels de la santé, elle aborde la sensibilisation à l’erreur médicale, au facteur humain, à la pédagogie par simulation, la conception et la programmation de scénarios ainsi que l’art des débriefings.