La jeune UFR d’Odontologie unique d’Université de Paris, née du rassemblement des UFR de Montrouge et de Garancière, a effectué sa première rentrée le 1er septembre dernier. Un enjeu d’envergure pour la plus grande UFR d’Odontologie d’Europe.

© Université de Paris

Avec 2000 étudiants répartis sur 2 sites universitaires et sur 6 sites hospitaliers de l’AP-HP, cette rentrée est le fruit de 2 ans de travail conjoint entre enseignants, personnels administratifs et étudiants.

Cette nouvelle année universitaire marque le lancement de nouveaux programmes pédagogiques pour l’ensemble des promotions. L’idée ? Garder le meilleur de chaque UFR, s’inspirer des programmes internationaux et des dernières innovations pédagogiques, développer la simulation et initier les étudiants à la clinique et la recherche dès la deuxième année.

La nouvelle UFR permet également aux étudiants de bénéficier davantage de terrains de stages hospitaliers, d’une meilleure représentativité à l’étranger, du dynamisme de nombreuses associations étudiantes et de 4 laboratoires de recherche. La transversalité des filières, impulsée par la Faculté de Santé, est également à l’honneur. Les étudiants ont accès à des cours interdisciplinaires avec les UFR de Médecine et de Pharmacie. Ce qui leur permet d’avoir une vision globale du milieu la santé et une formation unique.

Pour poursuivre ces changements, l’UFR d’Odontologie élira à l’automne un Doyen, un conseil de gestion et des commissions pédagogique et recherche. Pour accompagner cette période de transition, la présidente d’Université de Paris, Christine Clerici, a nommé Le Pr Vianney Descroix comme administrateur provisoire.

À lire aussi