Procédure « Passerelles » : accès direct en 2e et 3e année des études de Santé

Les admissions via la procédure Passerelles permettent aux titulaires de certains titres ou diplômes, d’accéder directement en 2e ou 3e année d’une des quatre filières du cursus santé en France (Médecine, Pharmacie, Odontologie, Maïeutique), sans suivre la formation de première année (PASS L.AS) ni passer les examens correspondants.

Depuis la rentrée 2021,

  • la procédure Passerelles, qui permet aux titulaires de certains titres ou diplômes, d’accéder directement en 2e ou 3e année d’une des quatre filières du cursus santé (Médecine, Odontologie, pharmacie et maïeutique) sera organisée par chaque université dispensant des formations en Santé.
  • la condition d’exercice professionnel de 2 ans à temps plein, pour les titulaires de diplômes d’auxiliaires médicaux (cf. liste à l’adresse ici) est supprimée.
  • de même, le « droit au remords » est supprimé. Les candidats concernés peuvent candidater au même titre que les autres.
Conditions de recevabilité de la candidature

Les candidats doivent, au plus tard au 1er octobre de l’année considérée être titulaires :

  • D’un diplôme relevant de l’article D. 612-34 du code de l’éducation ou tout autre diplôme conférant le grade de master à la date de sa délivrance ;
  • Des diplômes suivants obtenus en France : diplôme d’État de docteur en médecine ; en pharmacie ; en chirurgie dentaire ; de sage-femme ; vétérinaire ;
  • D’un diplôme national de doctorat ou titre étranger de niveau doctorat (PhD) ;
  • D’un diplôme d’État d’auxiliaire médical sanctionnant au moins trois années d’études supérieures ;
  • D’un brevet professionnel de préparateur en pharmacie ou diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière uniquement pour les candidats qui déposent un dossier de candidature en vue de l’accès à la formation de pharmacie ;
  • D’un titre d’ingénieur diplômé ;
  • D’un titre correspondant à la validation de 300 crédits européens, obtenu dans un autreÉtat de l’Union européenne ou État partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou dans la Confédération suisse ou dans la Principauté d’Andorre, répondant aux conditions posées par l’article D. 611-2 du code de l’éducation

ou bien :

  • Disposer de la qualité d’ancien élève de l’une des écoles normales supérieures à condition d’avoir accompli deux années d’études et validé une première année de master ;
  • Appartenir au corps des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur et exercer ses activités d’enseignement dans une UFR de médecine, de pharmacie, d’odontologie ou dans une structure de formation en maïeutique ;
  • En vue d’une admission dans une filière différente de leur filière d’origine, justifier de la validation, dans l’Union européenne ou dans un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou dans la Confédération suisse ou dans la Principauté d’Andorre, de trois années d’études ou de 180 crédits européens dans une formation de médecine, d’odontologie, de pharmacie ou de maïeutique.

IMPORTANT : Précisions sur la recevabilité des diplômes

Les titres et diplômes mentionnés par l’arrêté du 24 mars 2017 modifié sont uniquement des diplômes obtenus dans des établissements français, sauf si ceux-ci ont été obtenus dans un autre État membre de l’Union européenne, dans un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen, dans la Confédération suisse ou dans la Principauté d’Andorre, et confèrent 300 ECTS (crédits européens). En dehors de ces cas, les seuls titres étrangers recevables sont ceux de niveau doctorat (PhD). Les équivalences et attestations de recevabilité, mêmes celles délivrées par ENIC-NARIC ne sont pas éligibles dans le cadre de cette procédure.

Composition du dossier de candidature

Chaque dossier de candidature devra contenir obligatoirement les pièces justificatives suivantes :

  • Copie CNI (Carte nationale d’identité)
  • CV (depuis le diplôme du BAC)
  • Lettre de motivation précisant notamment les raisons de leur candidature
  • Copie des diplômes ou attestation 180 ECTS ou attestation de réussite ou attestation précisant la date à laquelle ils seront susceptibles d’obtenir le diplôme ou le titre ou les 180 ECTS requis
  • Attestation sur l’honneur indiquant le nombre d’inscriptions en PACES, PCEM1 ou PCEP1 avant le 1er juillet 2017 et le nombre de candidatures refusées par le jury pour l’accès en 2e ou 3e année des études MMOP au tire des deux arrêtés du 26 juillet 2010, ou de l’arrêté du 24 mars 2017
  • Pour les enseignants-chercheurs, une copie de l’arrêté de nomination

 

Nota :

  • Les documents écrits en langue étrangère sont accompagnés d’une traduction en langue française effectuée par un traducteur agréé auprès des tribunaux français ;
  • La présentation du supplément au diplôme ou de tout autre document attestant du contenu du cursus suivi, notamment la validation du nombre de crédits européens validés par le titre ou le diplôme remis, peut être exigée ;
  • Les candidats qui estiment qu’ils seront en mesure de remplir, au 1er octobre de l’année considérée, l’une des exigences mentionnées à l’article 2 du présent arrêté, présentent une attestation émanant de leur établissement d’origine précisant la date à laquelle ils seront susceptibles de remplir ces conditions.
Calendrier et modalités de dépôt

Calendrier

1 – Dépôt des candidatures

Le dossier de candidature doit impérativement être adressé au plus tard le 15 mars 2023. Les modalités pratiques du dépôt seront précisées prochainement.

2 – Phase d’admissibilité : Les dossiers seront examinés par un jury en mai 2023 (dates à confirmer).

3 – Phase d’admission : Les candidats pour lesquels les dossiers seront retenus, seront convoqués pour un entretien oral devant le même jury. Les entretiens avec le jury se dérouleront en juin 2023 (dates à confirmer).

Rappels importants :

  • Au titre d’une année donnée, le candidat postule en vue de l’accès à une seule formation. Le dossier de candidature est déposé dans une seule unité de formation et de recherche ou structure de formation.
    Nul ne peut bénéficier plus de deux fois des dispositions du présent arrêté, quelle que soit la formation postulée.
  • Un candidat titulaire des 180 crédits européens dans une formation de médecine, d’odontologie, de pharmacie ou de maïeutique ne peut de fait déposer sa candidature que pour accéder à une filière différente de sa filière d’origine.
Attendus du jury

Les profils des candidats pouvant s’avérer très différents d’une année sur l’autre, les attendus du jury peuvent évoluer en conséquence. Toutefois, dans la constitution de son dossier et notamment de la lettre motivation, le candidat devra :

  • Montrer sa motivation et la cohérence de son parcours. Le jury attend du candidat que son dossier démontre sa motivation. Il est également attendu du candidat qu’il connaisse l’organisation des études de la filière postulée et qu’il mesure la charge de travail correspondant à celles-ci.

Il est souhaitable que la candidature s’inscrive dans une cohérence de parcours professionnel et personnel, et que le dossier et la prestation orale témoignent d’une démarche réfléchie et mûrie. Il est attendu que le candidat démontre sa capacité à reprendre des études exigeantes nécessitant un investissement à temps plein et un bon niveau de capacité d’apprentissage.

  • Mettre en exergue ses connaissances et/ou expériences. Les connaissances scientifiques et médicales ne constituent pas un prérequis incontournable pour l’accès aux études de santé mais constituent un atout. De la même façon, une expérience professionnelle et/ou un stage dans le domaine de la santé seront valorisés par le jury lors de l’évaluation du candidat.
  • Son savoir-être avec la profession qu’il sera amené à exercer. Il est attendu du candidat qu’il fasse preuve de maturité, qu’il soit capable de prendre du recul sur son parcours académique/professionnel et qu’il démontre des capacités à avoir un projet professionnel adapté. Les qualités indispensables à l’exercice des professions de santé telles que la bienveillance ou l’empathie font également partie des attentes du jury.
Résultats

Les résultats de la phase d’admissibilité seront communiqués par mail. Vérifiez vos courriers indésirables.
Les candidats admissibles recevront en mai (date à confirmer) un mail faisant office de convocation pour l’oral d’admission.
Aucun résultat ne sera communiqué par téléphone

Capacité d'accueil offerte session 2023

Nombre de places en Médecine : 38
Nombre de places en Pharmacie : 13
Nombre de places en Odontologie : 13
Nombre de places en Maïeutique : 7

Contacts

À lire aussi