Le 14 décembre dernier, l’Institut français des Pays-Bas a décerné le prix Descartes-Huygens 2021 au Pr Charles-Edouard Levillain, pour ses recherches sur le stathouder-roi Guillaume III du XVIIe siècle ainsi que l’âge d’or néerlandais.

Charles-Édouard Levillain est professeur d’histoire moderne britannique à la faculté et membre du Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones (LARCA). Son expertise principale se situe dans le domaine des relations politiques et diplomatiques anglo-franco-néerlandaises du début de l’époque moderne. Mandaté par l’éditeur français Perrin, Charles-Édouard Levillain écrira une biographie sur le stathouter-roi Guillaume III (1650-1702). Au cours des prochaines années, il effectuera des recherches historiques aux Pays-Bas en collaboration avec des chercheurs de l’université d’Utrecht. La biographie ne sera pas uniquement axée sur le monde scientifique, mais sera également accessible à un public plus large. Charles-Édouard Levillain travaille avec des chercheurs de l’université d’Utrecht depuis 2002. Ils ont lancé The Williamite Universe, un réseau international de scientifiques travaillant sur l’histoire de l’Europe vers 1700. Une grande partie des publications de Charles-Édouard Levillain porte sur l’histoire de la fin de l’âge d’or néerlandais.

L’Académie royale néerlandaise des arts et des sciences (KNAW) remettra le prix à Charles-Édouard Levillain au printemps 2022 à Paris.

Créé en 1995 par les gouvernements français et néerlandais, et coordonnée par l’Institut français des Pays-Bas, le prix Descartes-Huygens couronne chaque année un scientifique français et un scientifique néerlandais de niveau international pour récompenser leurs travaux et leur contribution à la coopération franco-néerlandaise. Pour cette édition 2021, le prix récompense également la biophysicienne Maike Hansen, dont les travaux portent sur le comportement du VIH.

À lire aussi

Résultats des élections

Résultats des élections

Temps forts de la démocratie universitaire, une élection s’est déroulée par voie électronique du 15 au 17 mars dernier. Les personnels, les étudiantes et les étudiants des Facultés et composantes concernées étaient invités à élire leurs représentantes et représentants.