Le 24 septembre 2021, l’UFR de médecine d’Université de Paris a organisé une conférence en ligne portant sur la simulation en santé mentale, en partenariat avec Maudsley Simulation et King’s College London. Cette conférence conjointe visait à présenter comment la pédagogie par la simulation peut enrichir de manière innovante la formation dans le champ de la santé mentale et contribuer à faire évoluer les méthodes pédagogiques afin d’améliorer in fineles pratiques professionnelles.  

Des sessions plénières thématiques

La matinée a débuté par quelques mots d’introduction prononcés par le Pr Fabrice Jollant, président du comité d’organisation d’Université de Paris, la Pr Cécile Badoual, vice-présidente pour la transformation pédagogique à Université de Paris et le Pr Pierre Vidailhet (Université de Strasbourg), secrétaire général de la Société Francophone de Simulation en Santé (SoFraSimS).

Des sessions thématiques conduites par l’équipe d’experts à Université de Paris et à Maudsley Simulation ont abordé tour à tour des aspects essentiels de la simulation en santé mentale : le rôle pionnier du centre du Maudsley en la matière, le rôle clé des émotions dans l’apprentissage, les données disponibles sur l’efficience de cette pédagogie dans la littérature, les aspects techniques et pratiques de sa mise en œuvre, et son application lors d’un programme dédié à la formation à l’évaluation du risque suicidaire pour les internes de psychiatrie de 1ère année.

Des workshops interactifs

L’après-midi, des ateliers interactifs invitaient les participants à participer à des exercices préparés par nos experts sur le débriefing en simulation, les patients simulés (à l’aide de témoignages d’acteurs et de patients experts) et la formation par la simulation en ligne. Les ateliers étaient aussi l’opportunité pour les participants d’échanger directement sur cette pratique encore trop faiblement développée en France.

De futures collaborations

L’UFR de médecine d’Université de Paris, Maudsley Simulation et King’s College London avaient imaginé cette première conférence conjointe comme une introduction à la simulation en santé mentale en France et un des maillons d’un partenariat international autour de cette pratique. Les trois institutions partenaires entendent bien approfondir les thématiques explorées et prévoient d’organiser une nouvelle conférence dès l’année prochaine. D’autres formes de collaborations futures ont été évoquées, notamment la création de formations conjointes.

Retrouvez l’ensemble des interventions de la journée sur le site de Maudsley simulation