Baromètre

Une politique en faveur de la Science ouverte doit s’appuyer sur des indicateurs fiables afin d’évaluer l’impact de sa mise en oeuvre et adapter ses modalités en continu.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) réalise depuis 2019 le Baromètre Français de la Science Ouverte, lequel rend compte de l’évolution de l’accès ouvert des publications scientifiques en France. Dans une logique de transparence et de réutilisation le baromètre français met également à disposition le code et les données produites. En 2020 l’université de Lorraine a adapté cette méthode afin de réaliser un baromètre à échelle locale.

L’université rejoint l’initiative et présente le Baromètre de la Science ouverte d’Université Paris Cité. Le périmètre est celui des publications de la période de 2016 à 2020 émanant des unités de recherche de l’université. Les données bibliographiques ont été récoltées en croisant les principales bases : WOS, Scopus, LENS, HAL et Pubmed ; les données sur l’accès ouvert ont été obtenues avec HAL et Unpaywall. Dans une logique de représentativité les publications sans DOI présentes dans HAL ont été intégrées. La méthode, le code et les données sont partagées sur la plateforme Github. Les données du baromètre ont été obtenues durant le mois de juillet 2021.

Le baromètre distingue trois types d’accès ouvert:

  • la publication est en accès ouvert directement chez l’éditeur (chez PLOS ou Open Edition par exemple)
  • la publication est en accès ouvert depuis une archive ouverte (HAL ou ArXiv par exemple)
  • enfin la publication peut-être disponible chez les deux, éditeur et archive ouverte.

 

Bibliodiversité et éditeurs

Le graphique ci-dessous rend compte de la forte concentration éditoriale : 1% des éditeurs publient 60 % des publications de l’université. Ce constat est commun au paysage mondial de l’édition scientifique, lequel est dominé par un oligopole. Afin de réduire cette concentration, et redistribuer les pouvoirs, la Science ouverte promeut une plus grande bibliodiversité (sur ce sujet voir l’appel de Jussieu)

 

Frais de publication (Article Processing Charge : APC )

Les graphiques suivants sont une estimation du pourcentage de publications en accès ouvert chez l’éditeur ayant nécessité des frais de publication (couramment appelé Article Processing Charge : APC). L’estimation est indifférente au payeur : 63 % des publications de 2020 en accès ouvert chez l’éditeur ont nécessité des frais de publication, sans que ces frais aient nécessairement été payés par Université Paris Cité.

 

 

Utilisation de l'archive ouverte HAL

Quatre types de présence des publications dans HAL sont distingués :

  • la publication est signalée dans HAL et le texte intégral est indisponible
  • la publication est signalée dans HAL et le texte intégral est disponible sur le web (par ex. Plos ou BioRxiv)
  • la publication est dans HAL avec le texte intégral déposé par un des auteurs
  • la publication est dans HAL avec le texte intégral déposé par un tiers

 

 

À lire aussi

Emerging Neurologist, première revue à rejoindre OPUS

Emerging Neurologist, première revue à rejoindre OPUS

OPUS, plateforme éditoriale d’Université Paris Cité accueille sa première revue, Emerging Neurologist. Créée en partenariat avec la Fédération Internationale des Jeunes Neurologues Francophones (FIJNF), elle s’adresse aux chercheurs et praticiens en neurologie et publie des articles de recherche, des reviews et des études de cas.