Découvrez à partir du 16 mars la première rencontre du Cycle Pourquoi lisons-nous ? : une enquête sur la lecture comme expérience.

Cycle « Pourquoi lisons-nous? »

Une enquête sur la lecture comme expérience

Rencontre « Lire la poésie, à quoi bon maintenant ? »


Mardi 16 mars 2021
En l’honneur de la 23e édition du Printemps des Poètes, découvrez en vidéo sur Canal U la rencontre « Lire la poésie, à quoi bon maintenant ? » avec Marik Froidefond, maîtresse de conférences en littérature comparée à l’Université de Paris, spécialiste de poésie et des relations entre la poésie et les arts (musique, peinture) et Denise Desautels, poétesse et membre de l’Académie des lettres du Québec, animée par Christopher Alexander Kostritisky Gellert.

À quoi bon la poésie et les poètes ? À quoi bon lire ce qui ne sert à rien, ne nous raconte pas d’histoire, n’arrête pas la violence et parfois même nous dérobe son sens. Plus que n’importe quel autre genre littéraire, la poésie suscite la méfiance. Et même les railleries : qu’on la dise irresponsable, élitiste, hermétique ou égocentrique, on a vite fait de l’accuser de tous les maux et surtout de péremption. Pourtant des poètes continuent à écrire et des lecteurs à les lire. Cette persévérance serait-elle l’indice que la poésie a (encore) quelque chose à nous dire, et nous quelque chose à recevoir ou à exiger d’elle ?

Le Cycle Pourquoi lisons-nous?



Ce cycle prend la forme d’une collection de rencontres-conversations animées par des universitaires, écrivaines, écrivains et artistes sur nos manières de lire, sur nos vies et façons d’être. Chaque témoin, chaque lecteur et lectrice, chaque universitaire, artiste, écrivain et écrivaine est un.e co-enquêteur ou co-enquêtrice au sein de cette communauté d’expériences.
Depuis 2018, ces rendez-vous sont proposés, sur une initiative de Christopher Alexander Kostritisky Gellert et des bibliothèques d’Université de Paris, en partenariat avec le Centre d’Études et de Recherches Interdisciplinaires, avec le soutien de la Maison des Écrivains et de la Littérature (Mél) et de la Fondation des Etats-Unis.

À lire aussi