Face aux multiples enjeux des données qui nous entourent dans le contexte du numérique, le séminaire « La science à l’épreuve des données » entend explorer le champ de la data et sa place actuelle. Il se déroulera un vendredi par mois sur le campus des Grands Moulins d’Université Paris Cité.

La science à l’épreuve des données

Prochaine séance le 1er juillet 2022 : « Bourdieu et les données ».

Il n’y a guère d’activités aujourd’hui dans le monde qui n’utilisent pas ce qu’elles appellent des données. Les data sont partout. Pour autant, elles ne sont ni données, ni neutres. C’est là tout l’intérêt du séminaire « La science à l’épreuve des données » qui entend explorer le champ de la data sur la base de ses différents enjeux et impensés et, par là même, contribuer à la réflexion sur la place des données dans le contexte du numérique.

Le séminaire organisé par la DGDBM se déroulera un vendredi par mois, de 15h à 18h, sur le campus des Grands Moulins d’Université Paris Cité dans une salle de la Halle aux farines, et en co-modal.

Les informations pratiques ainsi que les annonces des séances pour le programme 2021-2022 seront diffusées sur le carnet Hypothèses.

Neuvième séance le vendredi 1er juillet

La prochaine séance du séminaire « La science à l’épreuve des données » (SED) aura lieu le vendredi 1er juillet de 15h à 18h et portera sur le thème « Bourdieu et les données » avec pour intervenants Julien Duval (CNRS, CESSP), Johs Hjellbrekke (Department of Sociology, University of Bergen) et Pernelle Issenhuth (CESSP, CNRS).

Si vous souhaitez y assister sur place ou bien recevoir le lien de la visio, nous vous prions de bien vouloir remplir le questionnaire suivant.

Le séminaire se déroule dans le Bâtiment « Halle aux farines » au Campus des Grands Moulins, en salle 027C (la salle initialement prévue a changé : plan à télécharger).

Bibliographie indicative de la 9ème séance

– Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron, Le métier de sociologue, Paris, Editions de l’EHESS, 2021 [1968] (https://journals.openedition.org/lectures/48814).

– Pierre Bourdieu, Retour sur la réflexivité, Paris, EHESS, 2022, introd. Jérôme Bourdieu et Johan Heilbron (https://journals.openedition.org/lectures/55243?lang=fr).

– Julien Duval, Johan Heilbron, Pernelle Issenhuth (dir.), Pierre Bourdieu et l’art de l’invention scientifique. Enquêter au Centre de sociologie européenne (1959-1969), Paris, Classiques Garnier, 2022 (https://classiques-garnier.com/pierre-bourdieu-et-l-art-de-l-invention-scientifique-enqueter-au-centre-de-sociologie-europeenne-1959-1969.html).

– Julien Duval, « L’analyse des correspondances et la construction des champs », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 200, n° 5, 2013, p. 110-123 (https://www.cairn.info/revue-actes-de-la-recherche-en-sciences-sociales-2013-5-page-110.htm).

– Julien Duval, « 13 – Analyser un espace social » in Serge Paugam éd., L’enquête sociologique, Presses Universitaires de France, 2012, p. 267-290 (https://www.cairn.info/l-enquete-sociologique–9782130608738-page-267.htm).

– Johs Hjellbrekke, « On the reception of Bourdieu’s sociology in the world’s most equal societies ». The Oxford Handbook of Pierre Bourdieu. Oxford: Oxford University Press, 2018, p. 68-87. (Medvetz, T. & Sallaz, J. eds.) (Med Prieur, Annick) (https://www.oxfordhandbooks.com/view/10.1093/oxfordhb/9780199357192.001.0001/oxfordhb-9780199357192).

– Johs Hjellbrekke, Multiple Correspondence Analysis for the Social Sciences, London: Routledge, 2018 (https://www.routledge.com/Multiple-Correspondence-Analysis-for-the-Social-Sciences/Hjellbrekke/p/book/9781138699717).

– Johs Hjellbrekke et Olav Korsnes, « Héritiers et outsiders : sur la noblesse d’État norvégienne », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 200, n°5, 2013, p. 86-105 (https://www.cairn.info/journal-actes-de-la-recherche-en-sciences-sociales-2013-5-page-86.htm).

– Frédéric Lebaron et Brigitte Le Roux, La méthodologie de Pierre Bourdieu en action. Espace culturel, espace social et analyse des données, Paris, Dunod, 2015 (https://www.cairn.info/la-methodologie-de-pierre-bourdieu-en-action–9782100703845.htm).

– Brigitte Le Roux & Henry Rouanet (2010), Multiple correspondence analysis, SAGE publications, 2010, Quantitative Methods in the Social Sciences (QASS), Vicki Knight (https://methods.sagepub.com/book/multiple-correspondence-analysis).

– Brigitte Le Roux & Henry Rouanet, Geometric Data Analysis: from Correspondence Analysis to Structured Data Analysis, Dordrecht, Kluwer, 2004 (https://link.springer.com/book/10.1007/1-4020-2236-0).

Par ailleurs, vous trouverez sur le carnet hypothèses du séminaire une présentation détaillée du projet qui le sous-tend, son programme ainsi qu’un retour sur les séances précédentes :

Comité d’organisation : Boris Attencourt (Université Paris Cité, DGDBM – CESSP), Elise Lehoux (Université Paris Cité, DGDBM – ANHIMA), Suzanne Mpouli (Université Paris Cité, DGDBM), Maricel Rodriguez Blanco (EPSS CY Cergy Paris Université – CREDA – CESPRA).

Séminaire organisé par la Direction Générale Déléguée des Bibliothèques et Musées (DGDBM) d’Université Paris Cité et soutenu par l’Idex Université de Paris ANR-18-IDEX-0001.

 

À lire aussi