L’intrication quantique est l’un des phénomènes les plus fascinants de la physique moderne. Avec le développement des technologies quantiques, le phénomène d’intrication devient un enjeu sociétal important. Le réalisateur Hugo Cayla a collaboré avec divers chercheurs, dont des chercheuses d’Université Paris Cité, pour montrer l’intrication quantique dans tous ses états à travers une série de 4 épisodes. Le 1er épisode, qui vient de sortir, est consacré aux aspects historiques.

L’intrication quantique est un phénomène échappant à notre intuition du réel. Pourtant, à l’échelle quantique, deux particules distinctes peuvent former un seul et même objet physique, quelle que soit la distance qui les sépare. Dans les années 30, elle fut l’objet d’un débat houleux entre deux géants de la physique : Albert Einstein et Niels Bohr. Pour Einstein, l’intrication, qui semble relier comme par magie des particules éloignées, est une aberration de la théorie quantique, et la preuve que celle-ci est incomplète. Pour Bohr, l’intrication est bien réelle, et nous pousse à accepter l’idée que des objets quantiques séparés peuvent former un tout indivisible. Mais faute de preuves expérimentales et d’applications scientifiques concrètes, le débat Bohr-Einstein passe inaperçu pendant près de 30 ans.

Déjà présents dans notre quotidien (capteurs, GPS, lasers, etc.) les technologies quantiques suscitent un intérêt croissant et marqué aussi bien de la part des gouvernements que des industries. Les prochains épisodes de la webserie montreront in situ les principes de l’intrication quantique et les technologies actuelles, notamment au sein du Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques d’Université Paris Cité (UMR 7162).

Produite par le collectif de vidéastes 7 Points Productions, la webserie est soutenue et financée par la Faculté des Sciences et le Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques d’Université Paris Cité, l’Institut d’Optique Graduate School Université Paris Saclay, le CNRS, le Labex PALM (Université Paris Saclay) ainsi que la fondation iXcore-iXlife-iXblue pour la recherche.

Elle a été réalisée avec la participation de :
– Alain Aspect (Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique, Université Paris-Saclay)
– Philippe Grangier (Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique, Université Paris-Saclay)
– Sara Ducci (Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques, Université Paris Cité)
– Franck Laloë (Laboratoire Kastler Brossel, Sorbonne Université)
– Pérola Milman (Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques, CNRS)

La webserie est diffusée sur Photons Jumeaux, nouvelle chaîne Youtube consacrée aux documentaires du vulgarisation, créée par des vidéastes scientifiques, dont Hugo Cayla, lui-même ancien doctorant du Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique d’Université Paris Saclay.

À lire aussi

Cérémonie des voeux 2024

Cérémonie des voeux 2024

Chères et chers collègues,En ce début d'année 2024, je souhaite adresser à chacune et chacun d'entre vous mes vœux les plus chaleureux ainsi que le meilleur pour vos familles et vos proches. Je veux également vous remercier pour votre engagement et votre...