Le Conseil européen de la recherche a publié ce 17 mars, les résultats de son appel à projets Consolidator Grants, dédié au soutien de la recherche exploratoire menée par des chercheurs et chercheuses en milieu de carrière, à une étape où ils consolident leurs équipes ou programmes de recherche indépendants. La France compte 29 lauréats et lauréates pour l’appel 2021, dont deux sont employés par Université Paris Cité : Claire Sergent et Moussa Benhamed, tous deux à la Faculté des Sciences. Ils recevront une enveloppe entre 1,5 et 2 millions d’euros pour une durée de cinq ans.

Université Paris Cité adresse toutes ses félicitations à :

 

Claire Sergent, Professeure de Neurosciences Cognitives au sein de l’unité de recherche Integrative Neuroscience and Cognition Center – UMR 8002 Université Paris Cité / CNRS

 

CONSCIOUSBRAIN

Même à l’éveil, notre cerveau traite certaines informations consciemment et d’autres inconsciemment. Ces dernières années, nous avons beaucoup progressé dans la description de tous les phénomènes cérébraux associés à la prise de conscience d’un stimulus :  les activations sont plus fortes, elles impliquent un plus vaste réseau… Le projet CONSCIOUSBRAIN vise à franchir une nouvelle étape dans la compréhension de ces mécanismes, en investiguant ce qui distingue spécifiquement les mécanismes cérébraux de prise de conscience des autres processus qui lui sont associés, comme le traitement sensoriel et la prise de décision. Ceci pourrait permettre de mieux décrire les signatures neurales de la perception consciente et ainsi aider le diagnostic de certains types de patients.

Claire Sergent

Moussa Benhamed, Professeur de Biologie au sein de l’unité de recherche Institut des Sciences des Plantes Paris-Saclay – UMR 9213 Université Paris Cité / CNRS / Université Paris-Saclay / Inrae / Université Evry Val d’Essonne

 

3Dwheat

À l’ère du réchauffement climatique, le stress thermique constitue une menace majeure pour la stabilité et l’augmentation des rendements. Les plantes ont développé une variété de mécanismes sophistiqués pour s’adapter aux environnements difficiles. En particulier, les régulations épigénétiques leur permettent de reprogrammer dynamiquement leur machinerie de transcription pour s’adapter à un environnement en constante évolution. Le blé est la première céréale commercialisée dans le monde, et la demande devrait augmenter de 60% d’ici 2050. L’objectif principal du projet 3DWeat est une compréhension approfondie de l’amorçage de la résistance au stress thermique chez le blé en développant une nouvelle approche tridimensionnelle (D) de génomique fonctionnelle, intégrant des données épigénomiques (1D), transcriptomiques (2D) et d’architecture chromatinienne (3D). Ce projet vise aussi au développement d’outils innovants pour de nouvelles stratégies de sélection qui exploiteront la variabilité épigénétique en plus de la diversité génétique.

 

Université Paris Cité félicite également Miguel Fernandes Paulos, Directeur de recherche CNRS au sein du laboratoire LPENS (UMR8023) pour le projet FUNBOOTS porté par le CNRS, et David Bickard chercheur à l’Institut Pasteur pour le projet crinSitu-In situ genetic perturbation of gut bacteria with engineered phage vectors and CRISPR porté par l’Institut Pasteur.

Moussa Benhamed

À lire aussi

Les lauréats 2023 de l’AAP Crossing Cutting Edges (CCE)

Les lauréats 2023 de l’AAP Crossing Cutting Edges (CCE)

Lancé pour la deuxième fois en 2023 dans le cadre du programme FIRE-UP, l’appel à projets Crossing Cutting Edges est destiné à soutenir des projets de recherche interdisciplinaires de pointe. Cet AAP permet de financer des projets de recherche menés par des doctorants...

lire plus