À seulement 20 ans, Jennifer Zameto est rentrée des Championnats du Monde de karaté avec une médaille de bronze. Pour nous, elle revient sur son palmarès et son parcours original d’étudiante en sciences du langage et sportive de haut niveau.

de gauche à droite :

Khamis Reem (Allemagne), Gozutok Gulbahar (Turquie), Urra Beraza Iosune (Espagne) et Jennifer.

© Denis Boulanger

 

Une ascension fulgurante…

Tout commence à Mauléon dans les Pyrénées Atlantiques, où Jennifer, 5 ans, découvre le Karaté en club…

L’étudiante prend vite goût à la compétition et décroche plusieurs titres nationaux dont celui de Championne de France qu’elle remporte à trois reprises.

Avec ce palmarès, Jennifer intègre le Pôle France Karaté du Creps (Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive) d’Île-de-France où elle rencontre les plus grands. « J’ai eu la chance de côtoyer les meilleurs karatékas français, dont Steven Da Costa, l’actuel champion olympique. »

Son expérience en tant que sparring partner (partenaire d’entrainement d’un ou d’une athlète qui se prépare en vue d’une compétition) de Leïla Heurtault (karatéka, championne de France à 18 reprises) lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2021 ainsi que toutes ses autres expériences et victoires l’ont amenée à devenir Vice-Championne d’Europe espoir des moins de 61 kg, Vice-Championne du Monde par équipe sénior et troisième aux Championnats d’Europe par équipe sénior !

 

Et une détermination sans faille

Dernière compétition en date : les Championnats du Monde qui ont eu lieu du 26 au 30 octobre 2022 à Konya en Turquie. Compétition particulièrement éprouvante, notre étudiante s’est accrochée et a ramené la médaille de bronze !

« J’ai perdu d’entrée face à la finaliste et future vainqueure du championnat… Sa qualification en finale m’a donné une chance d’espérer obtenir la médaille de bronze (…) Une nouvelle compétition commençait pour moi, je devais obligatoirement gagner les quatre combats qui me séparaient de la 3ème place et je l’ai fait. Cette compétition était particulièrement difficile car je n’ai pas su gérer la pression, cependant je souhaitais aller au bout car je me suis entraînée dur pour cet événement. »  

Le repos sera de courte durée puisque Jennifer participe à la mi-novembre à la Coupe de France sénior, en étant surclassée. Si elle gagne, elle pourra participer aux Championnats d’Europe sénior qui se dérouleront en mars 2023 en Espagne.

L’étudiante souhaite valider sa licence Sciences du Langage et s’orienter dans la voie du professorat tout en continuant son cursus sportif. « Concilier les études et le sport est parfois compliqué mais j’ai de la chance d’être dans une université arrangeante. Avec de l’organisation tout est possible. »

À lire aussi

Louise Goh, lauréate de la bourse de mobilité Paris-NUS

Louise Goh, lauréate de la bourse de mobilité Paris-NUS

Louise Goh, doctorante en neurosciences et développement du cerveau à l’école de médecine Yong Loo Lin de l'Université nationale de Singapour, est lauréate de la bourse de mobilité doctorale Paris-NUS. Elle effectue actuellement des recherches à Université Paris Cité....

lire plus
Sciences en bulles 2023 : présentez votre thèse en BD

Sciences en bulles 2023 : présentez votre thèse en BD

Depuis 2016, les éditeurs du groupe Sciences pour tous éditent, à l’occasion de la Fête de la Science, la bande-dessinée Sciences en Bulles qui présente le travail de thèse des 10 doctorants sélectionnés en France. "Sport et Science" sera le thème central de l’édition...

lire plus