Plusieurs équipes coordonnées par le Pr Matthieu Mahévas de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP et de l’Université Paris-Est Créteil et par le Pr Nathalie Costedoat-Chalumeau du service de médecine interne de l’hôpital Cochin AP-HP et d’Université de Paris, avec l’appui épidémiologique de l’équipe du Pr Ravaud du Centre d’Epidémiologie Clinique de l’Hôtel-Dieu AP-HP, d’Université de Paris et du Centre de Recherche Epidémiologie et Statistiques (CRESS UMR 1153) ont évalué l’efficacité de l’hydroxychloroquine (HCQ) pour les patients hospitalisés avec covid-19 et nécessitant de l’oxygène.

Les résultats de cette étude qui ont été publiés le 14 mai 2020 au sein de la revue BMJ ne mettent pas en évidence d’effet bénéfique de l’HCQ chez les patients hospitalisés pour une pneumonie hypoxémiante à SARS-CoV-2 positive.

 

Formule chimique de l’hydroxychloroquine

Quatre centres de soins français prenant en charge des patients atteints de pneumonie liée au coronavirus 2019 (COVID-19) ont mené une étude observationnelle comparative sur 181 patients sur la base des données recueillies lors des soins de routine.

Ces patients qui étaient atteints de pneumonie documentée au SARS-CoV-2 et nécessitaient de l’oxygène, ont reçu 600 mg / jour d’hydroxychloroquine dans les 48 heures suivant l’admission (groupe HCQ) versus des soins standards (groupe sans HCQ). L’évaluation a porté en premier lieu sur la survie sans transfert en soins intensifs au jour 21 (J21) mais également sur la survie globale, la survie sans syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), le sevrage de l’oxygène et le retour à domicile ou transfert en soins de suite.

84 patients ont reçu de l’HCQ dans les 48 heures suivant l’admission (groupe HCQ) et 89 n’en ont pas reçu (groupe sans HCQ).

Dans les analyses pondérées, les résultats sont les suivants :
–          Le taux de survie sans transfert en soins intensifs à J21 était de 76% dans le groupe HCQ et de 75% dans le groupe sans HCQ.
–          La survie globale à J21 était de 89% dans le groupe HCQ et de 91% dans le groupe sans HCQ.
–          La survie sans SDRA était de 69% dans le groupe HCQ, contre 74% dans le groupe sans HCQ.
–          A J21, 82% des patients du groupe HCQ avaient été sevrés de l’oxygène, contre 76% dans le groupe sans HCQ.

Il est à noter que 8 patients recevant de l’HCQ (10%) ont présenté des modifications de l’électrocardiogramme nécessitant l’arrêt de l’HCQ.

Les auteurs concluent que ces résultats ne plaident pas pour l’utilisation de l’HCQ chez les patients hospitalisés pour une pneumonie hypoxémiante à SARS-CoV-2.

Source: Clinical efficacy of hydroxychloroquine in patients with covid-19 pneumonia who require oxygen: observational comparative study using routine care data

doi: https://doi.org/10.1136/bmj.m1844

 

Contact

Université de Paris
Pierre-Yves Clausse
Attaché de presse Université de Paris
 

À lire aussi