Recours au modèle animal à des fins de recherche scientifique : Université Paris Cité engagée dans une recherche éthique et responsable

Qu’elle soit fondamentale ou appliquée, la recherche requiert, outre les données cliniques, des modèles variés pour progresser : modèle in silico (informatique), in vitro (culture de cellules, biochimie) et le modèle in vivo qui recourt aux modèles animaux à des fins scientifiques. Si les deux premiers sont très largement utilisés, dans l’état actuel des connaissances ils ne sont pas en mesure de remplacer totalement les modèles animaux. Par l’encadrement du recours au modèle animal à des fins scientifiques, Université Paris Cité s’inscrit dans une recherche éthique et responsable au service de la société, de la science et de la santé, où le recours à l’animal est constamment questionné.

Université Paris Cité est un acteur majeur de la recherche française en biologie/santé. Des modèles animaux peuvent être utilisés pour des études visant à la compréhension des interactions multiples au sein d’un organisme vivant ainsi que pour des études conduisant à l’exploration de nouvelles thérapeutiques.

Aux côtés d’autres acteurs de la recherche publique et privée, Université Paris Cité, reconnaissant que les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité, est engagée dans la limitation et l’encadrement stricte du recours aux modèles animaux pour conduire et développer ses recherches. À ce titre, elle est signataire de la charte de transparence du Groupe interprofessionnel de réflexion et de communication sur la recherche (Gircor).

Université Paris Cité participe, via ses membres, à la commission nationale de protection de l’utilisation de l’animal à des fins scientifiques (CNEA)  et au comité national de réflexion éthique en expérimentation animale (CNREEA) et aux différents comités d’éthique en expérimentation animale.

La règle des 3R

Université Paris Cité et son réseau unique de coordination ANIMA75 mettent en œuvre une approche éthique et opérationnelle répondant aux meilleurs standards et impératifs réglementaires concernant le recours au modèle animal à des fins scientifiques et ce afin d’accompagner au mieux dans ses centres de recherche le respect de la règle des 3R qui vise à :

  • Remplacer, chaque fois que cela est possible, le recours à l’animal par d’autres méthodes in silico (modèles informatiques) ou in vitro (cellules ou organes en culture) ;
  • Réduire le nombre d’animaux utilisés en harmonisant les procédures, en favorisant des techniques telles que l’imagerie du modèle vivant, en choisissant le modèle le plus pertinent, en optimisant l’exploitation statistique des résultats ou encore en favorisant les protocoles permettant de ne pas sacrifier l’animal en fin d’étude ;
  • Raffiner les expérimentations pour protéger l’animal. Ce raffinement consiste en l’amélioration de l’hébergement des animaux, en l’utilisation des procédures d’anesthésie et le cas échéant d’analgésie appropriées. Cela passe aussi par l’identification de points de surveillance précoces qui entraîneront l’arrêt immédiat de la manipulation si la douleur ou la contrainte éventuelle ne peuvent être soulagées.
Les comités d’éthique en expérimentation animale (CEEA)
Les structures chargées du bien-être animal (SBEA)
Les formations réglementaires
ANIMA75 : un réseau unique de coordination des animaleries au sein d’Université Paris Cité
Du projet de recherche au recours à l’animal à des fins scientifiques

Les établissements utilisateurs à Université Paris Cité

Université Paris Cité est dotée de 15 établissements utilisateurs* tous agréés par la direction départementale de la protection des populations (DDPP), direction dépendant du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire en lien avec la préfecture de police de la ville de Paris.
Délivré pour 6 ans, chaque agrément porte sur les locaux, les équipements nécessaires pour héberger les animaux et également la qualification des personnes s’occupant des animaux. Chaque établissement utilisateur s’engage à respecter les conditions d’hébergement optimales (espace, température, humidité, régime alimentaire…) et à assurer une surveillance journalière du bien-être des animaux.

 

* Établissement utilisateur : tout établissement dans lequel des animaux sont utilisés dans des procédures expérimentales

À lire aussi