En application de la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants du 8 mars 2018, l’inscription à l’université requiert l’acquittement au préalable de la Contribution Vie Étudiante et de Campus auprès du CROUS.

Cette démarche est obligatoire pour pouvoir s’inscrire à l’université.

Qu’est-ce que la CVEC ?

La CVEC est la Contribution de Vie Étudiante et de Campus. La CVEC est destinée à favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants et à conforter les actions de prévention et d’éducation à la santé.

La loi prévoit qu’elle soit collectée par les Crous.
D’un montant annuel de 90€ (en 2018-2019), on peut y être assujetti ou en être exonéré en fonction des cas.

La CVEC, pour qui ?

La Contribution Vie Etudiante et de Campus concerne tout futur inscrit à l’université sauf cas de dispense prévu par la loi.

Selon sa situation, l’étudiant peut être exonéré du paiement de la CVEC (boursier, réfugié,…). Il doit dans tous les cas se connecter au site internet (ou vous rendre au bureau de Poste) pour obtenir son attestation CVEC.

A noter :

  • Les apprentis : doivent acquitter de la CVEC mais peuvent en demander le remboursement à leur employeur
  • Les élèves de CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Écoles) : effectuent la démarche au titre de leur inscription à l’université
  • Les étudiants qui s’inscrivent au titre d’une même année universitaire à plusieurs formations : cette contribution n’est due que lors de la première inscription.

Sont dispensés de cette démarche – non concernés par la CVEC :

  • les étudiants internationaux s’inscrivant en France en mobilité entrante dans le cadre de programme d’échange comme Erasmus
  • les stagiaires de formation continue financée (prise en charge par leur employeur ou par un organisme collecteur)
  • les inscrits en reprise d’étude non financée ayant signé une convention avec l’Université pour des prestations supplémentaires
  • les étudiants et stagiaires s’inscrivant uniquement en formation préparant à l’agrégation (externe et interne) sous le régime de la formation continue
  • les futurs inscrits à une formation préparant au DAEU – Diplôme d’accès aux études universitaires
  • les auditeurs

Important : les étudiants qui relèvent de l’une des situations de dispense de la CVEC ne peuvent pas procéder à leur inscription en ligne. Ils doivent s’inscrire sur place en prenant un rendez-vous :

Quand s’acquitter de la CVEC ?

La plateforme http://cvec.etudiant.gouv.fr/ est ouverte à partir du 1er juillet 2019.

La CVEC est à régler, avant l’inscription à l’université. Le code obtenu sur l’attestation individuelle est obligatoire pour s’inscrire.

Comment s’acquitter de la CVEC ?

Rubrique : CONNEXION. Les étudiants inscrits sur Parcoursup pour l’année en cours recevront un email concernant la création de leur compte. Les autres étudiants doivront créer leur compte ou le modifier s’ils n’y ont plus d’accès.

  • En se rendant à la Banque Postale (paiement en espèces)

La liste des guichets de la Banque Postale est consultable sur le site internet : cliquez-ici

Un supplément de 5€ (en 2018-2019) est à régler lors du paiement de la CVEC à la Banque Postale. Un avis de paiement nominatif lui sera délivré. L’étudiant recevra sous 48 heures un mail avec un lien pour télécharger votre attestation CVEC.

Combien coûte la CVEC ?

Le montant de la Contribution Vie Étudiante et de Campus est 90€ (en 2018-2019).

Sont exonérés du paiement de la CVEC :

  • Les boursiers CROUS de l’année en cours
  • Les bénéficiaires de bourses versées par les régions pour des formations paramédicales, sanitaires et sociales
  • Les réfugiés
  • Les bénéficiaires de la protection subsidiaire
  • Les demandeurs d’asile disposant du droit de se maintenir sur le territoire

L’étudiant doit dans tous les cas se connecter au site CVEC et déposer son justificatif. Il recevra sous 48 heures l’attestation CVEC.

Demander le remboursement de la CVEC

Les demandes de remboursement seront à adresser au CROUS via l’application CVEC http://cvec.etudiant.gouv.fr/ entre le 1er octobre et le 31 mai de l’année universitaire.

Le remboursement ne sera pas accessible pour tous les cas d’exonération.

À lire aussi