Dans le cadre de l’évaluation et de la sélection de l’appel Recherche Action Covid-19 qui vise à soutenir des travaux de recherche à court terme en lien avec la pandémie, l’ANR a sélectionné 24 projets, dont 3 portés par Université de Paris.

Dans la continuité de l’appel ANR Flash Covid-19 ayant abouti au financement de 118 projets, l’ANR a lancé le 15 avril dernier un appel RA-Covid-19 (Recherche-Action Covid-19) pour soutenir des travaux dont les résultats pourraient être implémentés dans la société dans les 3 à 12 prochains mois. En cohérence avec les recommandations de l’OMS, l’appel couvre les 5 thématiques suivantes : études épidémiologiques ; physiopathogénie de la maladie ; prévention et contrôle de l’infection ; éthique et dynamiques sociales ; enjeux globaux de la pandémie Covid-19.

À l’issue des 3 premières vagues d’évaluation, le comité d’évaluation scientifique de l’appel a retenu 24 projets pour financement total de 2,548 M€, parmi les 96 premières propositions évaluées. 3 projets sont portés par Université de Paris.

  • Apcod, Les cellules présentatrices d’antigènes dans la maladie de COVID-19 à résolution monocellulaire est coordonné par Vasili Soumelis (Inserm U 976 – Immunologie humaine, pathophysiologie et immunothérapie Université de Paris).
    Apcod vise à étudier la diversité des sous-ensembles cellulaires qui présentent des antigènes, les caractéristiques moléculaires et fonctionnelles sous-jacentes, et les réseaux cellulaires qui s’engagent dans le contexte d’une infection sévère par le SRAS-CoV-2. Les études pourraient avoir un impact clinique significatif pour la gestion future de la maladie Covid-19, sous la forme de nouvelles cibles thérapeutiques et de stratégies de traitement basées sur les biomarqueurs.
  • Chip-Covid-19, Étude du rôle de l’hématopoïèse clonale comme facteur de susceptibilité à l’infection par COVID-19 est coordonné par Ziad Mallat (INSERM UMR_S970 – Paris Centre de Recherche Cardiovasculaire/Hôpital Européen Georges Pompidou).
    Chip-Covid-19 porte sur l’étude du rôle de l’hématopoïèse clonale comme facteur de susceptibilité à l’infection par Covid-19. De nombreuses personnes présentent des cellules sanguines anormales dans leur corps en raison de modifications génétiques aléatoires qui se produisent avec le temps. Ces cellules réagissent anormalement à l’inflammation, ce qui entraîne de nombreuses maladies. Les chercheurs souhaitent tester si ces cellules sont responsables de la maladie Covid-19 grave.
  • SURVIE est coordonné par Todd Lubart (UMR T_7708 – Laboratoire de Psychologie et d’ergonomie appliquées – Institut de Psychologie – Université de Paris). SURVIE propose la mise en place d’une démarche d’innovation participative dans cinq organisations (hôpital, réseau de maternités, établissement d’enseignement supérieur, entreprise dans le secteur des transports, startup dans les industries culturelles), afin de favoriser l’émergence de solutions pour faire face aux problèmes liés aux situations de travail dans le contexte lié à la pandémie de Covid-19.

L’appel est ouvert en continu jusqu’au 28 octobre 2020 avec plusieurs vagues d’évaluation permettant d’opérer une sélection de projets au fil de l’eau et un financement rapide.

Retrouvez l’appel à projets RA-Covid-19

À lire aussi