Niclais Shirley Niclais Shirley
Know about me Niclais Shirley

Niclais Shirley

Designation:

Chercheuse associée

Email:

contact@shirleyniclais.fr

Responsabilités scientifiques / administratives / pédagogiques

Chargée de cours en études théâtrales, université Sorbonne-Nouvelle

Artiste intervenante en recherche-création, université Paris Nanterre

Intervenante à l’ESAD – Paris (3e année)

Intervenante à l’ESCA – Asnières (1ere, 2e et 3e années)

Domaines de recherche

Théâtres et arts modernes et contemporains

Approches esthétiques et anthropologiques

Œuvres de Tadeusz Kantor et de Louise Bourgeois, leur héritage, intermédialités

Arts contemporains de la marionnette

Dramaturgies de l’exposition, exposition du spectacle vivant,

Art performance, théâtre énergétique, processus de création, recherche-création

Section.s CNU

18ème

Prix et distinctions

Bourse de l’Institut International de la Marionnette, 2016

Actualités et recherches en cours

Depuis 2017, je suis membre de la plateforme MOUVEMENT(S) initiée par la plasticienne Marina Ledrein et les équipes soignantes du pôle Psychiatrie Adultes de l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-Sous-Bois. Pensé comme un laboratoire de recherche au cœur de l’hôpital, cet espace a aujourd’hui pour objectif de construire des modules de réflexion et de création autour de la maladie mentale, et notamment autour de l’impact de la maladie sur le mouvement. Les collaborations artistiques articulent encore aujourd’hui pratiques issues des arts du mouvement et du geste (danse contemporaine, cirque, théâtre d’objets, performance) avec la vidéo et l’installation in situ.

Depuis 2017, MOUVEMENT(S) est soutenue par la DRAC Ile-de-France et l’ARS Ile-de-France dans le cadre du dispositif « Culture à l’hôpital ». La plateforme a accueilli de nombreux artistes dont la chorégraphe et circassienne Satchie NORO ou la compagnie KILAI avec la danseuse Marie MARCON.

Les différents modules ont donné naissance à des œuvres collaboratives hybrides : Les Marcheurs (2017), Waiting for (2018) et Chorée (2020). Chaque module fait l’objet de plusieurs présentations publiques avec l’aide des partenaires culturels de la plateforme : le CENTQUATRE à Paris et le Théâtre Louis ARAGON à Tremblay-en-France.

En 2020, la plateforme MOUVEMENT(S) engage un nouveau module de recherche-création centrée sur les moyens de comprendre et de représenter les hallucinations visuelles et sonores dont sont sujets certains participants de la plateforme.

Publications à paraître

« Pour une œuvre d’art autonome. Scène d’objets d’un théâtre d’après Kantor », revue exPosition (n°6) « Doublement exposée », en ligne, Christine Bernier (dir.), en relecture, à paraitre courant 2020

Qu’y-a-t-il encore à voir si le spectacle lui-même n’aura plus jamais lieu ? Qu’y-a-t-il encore à vivre à travers les archives et les traces de ce-qui-a-été ? Les vestiges exposés du spectacle vivant suffisent-ils à ouvrir la possibilité de le réanimer ? et comment ? À partir de l’étude du cas singulier de l’Œuvre doublement exposée de Kantor (pendant et après lui), cet article se propose d’interroger la place de ces objets qui changent de scène, se montrent ailleurs et autrement que sur un plateau de théâtre. Il s’agit de démontrer comment cette mutation apparente peut s’avérer une constance, permise par ce caractère autonome de l’objet d’art tant pensé par l’artiste, et révélée, semble-t-il, par le geste de sa double exposition. La scène elle-même n’était-elle pas la première exposition des objets de Kantor, temporairement visitée – troublée – par la présence des acteurs et celle du public ?

« Réanimer le musée. Récit et analyse d’une expérience de recherche-création », revue Voix plurielle, en ligne, Cristina Vinuesa Muñoz (dir.), en relecture, à paraitre courant 2020

Cet article se propose de revenir sur une expérience de recherche-création menée dans un musée d’art et d’histoire de la région parisienne entre 2017 et 2018. Marionnettiste, performeuse et chercheuse, je m’y interroge, à la première personne, sur la confrontation des désirs et des fantasmes théoriques à leur réalisation pratique. S’agissait-il vraiment de « faire entrer les arts vivants au musée » comme l’annonçait certains médias locaux ? D’occuper l’espace, de se saisir du lieu, des œuvres ? A quels prix et pour quels effets ? Retraçant presque chronologiquement ce parcours, cet article se fait le portrait sinueux d’une recherche qui se (re)trouve en actes et se transforme à l’œuvre.

Ouvrages individuels et collectifs

« Ecrire et décrire l’espace : marcher au théâtre de Tadeusz Kantor. Autour de Qu’ils crèvent les artistes, Revue, Nuremberg, 1985 », dans Un Théâtre en quête d’espaces ? Expériences scéniques de la limite, Florence Fix et Frédérique Toudoire-Surlapierre (dir.), Editions Universitaires de Dijon, coll. Ecritures, 2014

Articles (sur les cinq dernières années)

« La Marionnette au musée. Histoire de morts…et de vivants » (vulgarisation), rubrique « au cœur de la recherche », revue Manip, le journal de la marionnette, n°58, avril-juin 2019

« Les Nouveaux Miroirs de la Baraque Foraine. Prendre un selfie au musée du Théâtre de la mort », dans PHLIT, revue photo-littérature, en ligne, Dossier Kantor, Brigitte Joinnault et Suzanne Fernandez (dir.), 2018

« Ghost à la scène - entre corporalités marionnettiques et virtualités technologiques. L’exemple de The Pyre (Gisèle Vienne et Dennis Cooper, 2013) », Fabula, colloques en ligne, « Organicités des corps technologiques », Evelyne Grossman et Emmanuelle André (dir.), 2018

« Hans Bellmer. Portrait du premier marionnettiste d’un théâtre énergétique », L’Annuaire Théâtral, « La Scène Surréaliste », Sophie Bastien (dir.), 2016

« Le Théâtre des gisant(e)s de Louise Bourgeois », dans « Présence : discours et voix, image et représentation », revue La Licorne, n°121, Presses Universitaires de Rennes, 2016

« Quand le Cloud transfigure le Nuage – Retour sur les performances d’Olivier de Sagazan », revue Degrés, Isabelle Barbéris et Françoise Dubor (dir.), octobre-décembre 2015

« La Guerre et son théâtre de la mort – manipulations de l’image du Héros sur la scène de Tadeusz Kantor », revue VACARME n°65, automne 2013

Travaux audio et vidéo

www.shirleyniclais.fr