Contrats doctoraux internationaux 2020

Université de Paris organise un concours d’attribution de contrats doctoraux destinés à des candidat·e·s ayant un parcours international. Une quinzaine de contrats sera attribuée dans ce cadre.

Dans le cadre de ce projet, pour toutes informations complémentaires, les équipes de recherche doivent se rapprocher des Ecoles Doctorales, notamment pour connaître le calendrier interne fixé par celles-ci.

La procédure 2020 a été significativement revue pour être en accord avec le projet COFUND « 4IMPACT » déposé par l’université en septembre 2019.

Si le financement européen est obtenu (réponse en février 2020), les contrats auront les spécificités suivantes :

  • Durée de 42 mois
  • Financement supérieur d’environ 20% au salaire usuel
  • Accompagnement et suivi spécifiques des doctorants
  • Séjour (secondment) d’au moins deux mois dans un laboratoire hors de France ou dans un partenaire non académique (entreprise, association, administration…) avec un encadrement local adapté (idéalement co-direction de thèse).
  • Engagement des doctorant·e·s à suivre les formations spécifiques au projet qui seront organisées (volume estimé 4 à 5 jours / an) et de leur directeur·ice de thèse à leur permettre d’y participer.
  • Engagement des directeur·ice·s de thèse à participer à un atelier sur l’encadrement doctoral de 1,5 jours.
  • Mise à disposition d’une somme d’au moins 1000 € par l’équipe d’accueil pour permettre la mobilité des doctorant·e·s (4IMPACT attribuera de son côté un financement supplémentaire de 2 500 €).

 

Une attention particulière est portée à la procédure de recrutement qui doit être transparente, ouverte et basée sur le mérite.

Les grandes étapes de la procédure
  • Décembre 2019 : chaque ED sélectionne 2 sujets parmi ceux proposés par les chercheur·se·s. Ces sujets doivent notamment prévoir une période d’accueil de 2 mois au moins hors du laboratoire (secondment) ;
  • Janvier 2020 : une commission ad-hoc (cf. infra) sélectionne une vingtaine de sujets parmi ceux sélectionnés par les ED par ;
  • Février – mars 2020 : phase de candidature ;
  • Mars 2020 : les ED examinent les dossiers reçus. Pour chaque sujet, 3 candidatures au maximum pourront être transmises ;
  • Avril 2020 : un jury externe examine les dossiers et classe les candidat·e·s.
  • Avril 2020 : validation des candidat·e·s retenu·e·s par le COPIL IdEx.
  • Octobre 2020: accueil des lauréat·e·s et début des thèses
Procédure de sélection des sujets

En cohérence avec le projet 4IMPACT, les aspects « 3i » (internationaux, interdisciplinaires et intersectoriels) seront particulièrement considérés. Le choix des sujets devra prendre en compte :

  • L’originalité du projet (25%) : état de l’art, contexte, résultats attendus, faisabilité des méthodes proposées, intérêt pour la formation de la candidate ou du candidat, potentiel d’utilisation ultérieure ;
  • Qualité de l’encadrement (20%) : capacité du superviseur à fournir un environnement positif et stimulant ; qualité du secondment et sa contribution spécifique à la formation des doctorants et au projet de recherche;
  • Faisabilité dans les 3 ans de la thèse (20%) : le projet doit être à la fois ambitieux et novateur et réalisable dans les délais prévus ;
  • Implémentation « 3i » (35%) : description de la mise en œuvre des compétences 3i, y compris l’accord formel (écrit) pour le(s) secondment(s) envisagé(s). La qualité de la supervision et de l’apport à la formation locales sera un élément clé de l’évaluation.

La première étape de sélection se déroule au niveau des écoles doctorales et la seconde au niveau du Collège des Ecoles Doctorales (CED).

 

Les sujets sont proposés par les directeur·ice·s de thèse potentiel·le·s. Ils sont évalués par les écoles doctorales selon une grille de notation reprenant les éléments ci-dessus, des commentaires pour chacun des items ainsi qu’un commentaire global. Les notes de cette grille ont vocation à être partagée avec chaque porteur de projet individuellement. Les ED transmettent l’ensemble des sujets examinés au CED en identifiant les deux retenus. Une commission ad-hoc (cf. infra) examinera alors l’ensemble des sujets présélectionnés par les ED et en retiendra entre quinze et vingt en prenant en compte d’une part les éléments fournis par les écoles doctorales et d’autre part des considérations de politique scientifique de l’établissement.

Les sujets retenus par cette commission seront alors mis en ligne sur la plateforme de l’université dédiée aux appels.

Procédure de sélection des candidat·e·s

Une fois la période de candidature close, les dossiers des candidat·e·s seront notés sur la plateforme par trois expert·e·s internes aux ED et choisi·e·s par celles-ci dont la·le directeur·ice de thèse pressenti·e.

La grille de notation sera la suivante :

  • Parcours académique (50%) : notes et parcours académique (notamment classement ainsi que les éventuels prix) ;
  • Expérience de recherche (20%) : expérience de recherche antérieure, publications et/ou communications ;
  • Expérience professionnelle hors recherche (20%) ;
  • Mobilité internationale (10%) : mobilité antérieure au niveau licence ou master.

À partir de ces trois évaluations, un·e des expert·e·s (hors la·le directeur·ice de thèse et choisi·e par l’ED) aura la responsabilité d’(harmoniser les évaluations pour établir la note finale de chaque candidat·e·s. En fonction des notes obtenues, jusqu’à trois candidat·e·s seront auditionné·e·s par un jury. Celui-ci sera composé à 100% de personnalités extérieure·s à l’université, désignées par le CED. Ces jurys seront répartis par secteurs selon la nomenclature de l’European Research Council (sciences de la vie, sciences physiques et ingénierie, sciences sociales et humanités).

Conditions d’éligibilité des candidat·e·s
  • Moins de douze mois de séjour en France au cours des trois années précédant la sélection ;
  • Les candidat·e·s devront être titulaires d’un diplôme qui permet d’accéder aux études doctorales en France (Diplôme de master ou tout autre diplôme équivalent) au moment du recrutement ;
  • Pas d’inscription antérieure en doctorat ;
  • Obtention du diplôme d’accès à la thèse moins de 4 ans avant le début du projet.

À lire aussi