Des travaux menés par des équipes de diabétologie des hôpitaux de l’AP-HP, du Centre de Recherche des Cordeliers, de l’Inserm et d’Université de Paris, coordonnés par le Dr Marc Diedisheim de l’hôpital Cochin et le Dr Louis Potier de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, ont comparé le risque de décès ou d’intubation orotrachéale entre les patients avec ou sans diabète hospitalisés pour Covid-19.

Dès le début de l’épidémie de SARS-Cov-2, les patients souffrant de diabète, une maladie fréquente qui touche des personnes d’âge variable, ont été identifiés comme étant parmi les plus à risque de développer une forme grave de Covid-19. Cependant, les données disponibles ne permettaient pas de savoir si le risque était identique pour toutes les catégories d’âge.

 Cette étude observationnelle s’est appuyée sur des données de l’Entrepôt de données de Santé de l’AP-HP. Elle a porté sur 6 314 patients hospitalisés pour Covid-19 à l’AP-HP entre février et juin 2020. Son objectif a été d’étudier le risque de développer une forme sévère de Covid-19 (nécessitant une intubation ou menant au décès) selon l’âge chez les patients hospitalisés pour Covid-19 avec ou sans diabète. Le diabète était présent chez 39% des patients.

 Les résultats de l’étude montrent que le diabète augmente le risque de forme grave de la COVID de manière plus importante chez les adultes diabétiques de moins de 70 ans. En effet, le risque d’intubation ou de décès augmente progressivement avec l’âge (23% de risque pour les moins de 50 ans et 35% pour les plus de 80 ans) pour tous les patients. Cependant, le risque est significativement plus élevé chez les diabétiques que chez les non-diabétiques jusqu’à 70 ans. Passé cet âge, le risque de développer une forme grave de la maladie pour les diabétiques décroît, atteint un plateau et rejoint un taux comparable à celui des patients non-diabétiques de la même catégorie d’âge (plus de 80 ans).

Références

Diabetes increases severe COVID-19 outcomes primarily in younger adults Age and diabetes in COVID-19 severity- Marc Diedisheim, Etienne Dancoisne, Jean-François Gautier, Etienne Larger, Emmanuel Cosson, Bruno Fève, Philippe Chanson, Sébastien Czernichow, Sopio Tatulashvili, Marie-Laure Raffin-Sanson, Kankoé Sallah, Muriel Bourgeon, Christiane Ajzenberg, Agnès Hartemann, Christel Daniel, Thomas Moreau, Ronan Roussel, Louis Potier

DOI : https://doi.org/10.1210/clinem/dgab393

À lire aussi