Le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place une procédure accélérée d’évaluation de projets de recherche appliquée. Un jury comprenant des représentants du comité scientifique du consortium REACTing a examiné en urgence 27 projets liés au COVID-19. 11 projets, dont 4 portés par des équipes d’Université de Paris, ont été identifiés par le jury comme prioritaires à mettre en œuvre dès maintenant

 

Les projets financés portés par Université de Paris :

French Covid-19 : Caractérisation clinique et biologique et évolution pronostique de l’infection par le SARS-CoV-2, porté par l’équipe du Professeur Yazdan Yazdanpanah, chercheur au laboratoire IAME – Infection, Antimicrobien, Modélisation, Evolution (UMR 1137, Inserm, Universités de Paris et Sorbonne Paris Nord) et chef du Service des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital Bichat – Claude-Bernard ;

COVIDICUS : Oxygénothérapie nasale à haut débit et corticostéroïdes pour le traitement de COVID-2019 chez les patients en réanimation : un essai contrôlé randomisé à design adaptatif, porté par le Professeur Jean-François Timsit, chercheur au laboratoire IAME – Infection, Antimicrobien, Modélisation, Evolution (UMR 1137, Inserm, Universités de Paris et Sorbonne Paris Nord) et chef du Service de réanimation médicale et infectieuse à l’Hôpital Bichat-Claude Bernard ;

CoV-CONTACT : Excrétion virale chez les sujets contacts considérés à risque élevé/modéré d’infection par le SARS-CoV-2, porté par le Professeur Xavier DUVAL, chercheur au laboratoire IAME – Infection, Antimicrobien, Modélisation, Evolution (UMR 1137, Inserm, Universités de Paris et Sorbonne Paris Nord) et directeur du Centre d’Investigation Clinique (CIC) plurithématique à l’Hôpital Bichat – Claude-Bernard ;

BURDENCOV : Impact psychologique de l’épidémie à Coronavirus COVID-19 chez les patients, familles et soignants de réanimation, porté par le professeur Elie Azoulay, chercheur au CRESS (Centre de Recherche en Épidémiologie et Statistiques, UMR 1153, Inserm, Université de Paris, Sorbonne Paris Nord) et chef du Service de réanimation médicale de l’Hôpital Saint-Louis.

 

Ces projets couvrent une grande partie du continuum de la recherche en santé, du diagnostic au traitement en passant par l’impact psychologique de l’épidémie et concernent tant les patients que les soignants.

Par ailleurs, pour éviter de multiplier inutilement le nombre de recherches conduites, le jury a recommandé que certaines équipes se rapprochent et elles seront accompagnées en ce sens.

Le ministère des Solidarités et de la Santé finance dès maintenant ces 11 projets à hauteur maximale de près de 9 millions d’euros.

À lire aussi