Directement liée aux infections à la Covid-19, l’anosmie persistante se manifeste par une diminution ou une perte complète de l’odorat pendant plus d’un mois. En France, près de 500 000 patients auraient été touchés depuis le début de la pandémie.

Coordonnée par le Pr Fabrice Denis, praticien à l’Institut inter-régional de cancérologie Jean Bernard au Mans et professeur associé en e-santé /intelligence artificielle à la Faculté de Santé d’Université de Paris, une équipe de médecins experts et de scientifiques du CHRU de Tours, du CNRS et de l’Université de Tours et de membres de l’association de patients anosmie.org ont conçu, avec la startup Kelindi qui l’a développée, l’application Covidanosmie.fr. Elle permet d’optimiser la rééducation olfactive, améliorant ainsi notablement l’état des patients.

© Kelindi

L’application Covidanosmie.fr, a été conçue pour apporter conseils et suivi personnalisés aux patients en phase de rééducation olfactive, suite à la diminution ou à la perte complète de l’odorat liée à l’infection à la Covid-19. Les conséquences de cette affection sur la vie des patients sont importantes puisque 25% d’entre eux sont également touchés par une dénutrition et 30 % par des symptômes dépressifs liés à l’anosmie.

Le programme de rééducation olfactive consiste à combiner l’utilisation, deux fois par jour, d’huiles aromatiques à haute concentration et un module de stimulations visuelles. L’application indique quotidiennement au patient l’ordre dans lequel il doit utiliser ces huiles, comment il doit procéder, et plusieurs fois par semaine, l’invite à renseigner un questionnaire permettant la mesure et le suivi individuel des progrès.

À ce jour plus de 9 000 patients français utilisent l’application.

L’étude clinique de la rééducation des pertes d’odorat liées au coronavirus assistée par l’application Covidanosmie.fr a été conduite sur les 548 patients évaluables qui présentaient une anosmie persistante depuis 1 à plus de 12 mois après l’infection.

Première mondiale, cette étude clinique de la rééducation des pertes d’odorat liées au coronavirus assistée par l’application Covidanosmie.fr était coordonnée par le Pr Fabrice Denis, (Institut inter-régional de cancérologie Jean Bernard au Mans), professeur associé en e-santé /intelligence artificielle à la Faculté de Santé d’Université de Paris et conçue avec les équipes du Pr Sylvain Morinière (PU-PH, Université de Tours – CHU de Tours) chef du service d’ORL au CHU de Tours, le Dr Hirac Gurden directeur de recherche (CNRS) au laboratoire de Biologie fonctionnelle et adaptative Université de Paris/CNRS, l’association de patients anosmie.org et la startup lilloise Kelindi.

 

Les résultats intermédiaires de l’étude sont prometteurs :

  • Plus de 9 000 patients français utilisent l’application à ce jour
  • Sur les 548 patients présentant une anosmie longue et évaluables dans le cadre de l’étude clinique sur l’efficacité avec 28 jours de rééducation en moyenne :
    • 73 % de patients rapportent une amélioration significative de leur trouble avec 28 jours de rééducation ou plus.
    • 78% au-delà de 75 jours de rééducation.
    • 67 % des patients présentant une anosmie de plus de 6 mois observe une amélioration.
    • Il n’y a eu aucun effet secondaire de la rééducation chez 70% des patients, des effets légers chez 25%, modérés chez 4,5% et des effets nécessitant l’arrêt chez seulement 0,5%.

 

Ces résultats sont porteurs d’un réel espoir, les individus impactés par ce trouble de l’odorat pouvant ainsi espérer réduire le temps nécessaire à la récupération de ce sens et des plaisirs liés : la bonne cuisine, l’odeur de leurs enfants, de leurs proches, mais aussi les odeurs d’alerte en cas d’incendie…

L’étude rejoint les résultats d’une étude randomisée de 2014 qui montrait 63% de récupération à 16 semaines de rééducation dans des anosmies persistantes après infections virales — grippe et autres virus — alors qu’elle n’était que de 20% spontanément sans rééducation.

L’application Covidanosmie.fr est gratuite. Les patients peuvent commander le kit de rééducation, pour 4 mois, chez leur pharmacien ou directement via l’application. Une consultation médicale est recommandée à tous les patients avant de débuter le protocole.

Une version internationale existe également. Elle est accessible en langue allemande, anglaise et italienne sur le site internet www.covidanosmia.eu.

 

Cette étude a reçu le soutien financier de ELSAN.

Références

 Olfactory Training and Visual Stimulation Assisted by a Web Application for Patients With Persistent Olfactory Dysfunction After SARS-CoV-2 Infection: Observational Study. Fabrice Denis 1, MD, PhD;  Anne-Lise Septans 2, PhD;  Lea Periers 3, MD;  Jean-Michel Maillard 4, ING;  Florian Legoff 5, MSc;  Hirac Gurden 6, PhD;  Sylvain Moriniere 3, MD, PhD

 

1 Institut Inter-Régional Jean Bernard – ELSAN, Le Mans, FR

2 Weprom, Angers, FR

3 Service d’Otorhinolaryngologie, Centre Hospitalier Universitaire Bretonneau, Tours, FR

4 anosmie.org Association, Alencon, FR

5 Kelindi, Lille, FR

6 Unité de Biologie Fonctionnelle Adaptative, Unité Mixte de Recherche 8251- Centre National de Recherche Scientifique, Université de Paris, Paris, FR

 

 DOI : 10.2196/29583

Contact presse

presse@u-paris.fr

À lire aussi