L’équipe du service d’hématologie biologique de l’hôpital Saint-Louis AP-HP, du Centre de Référence Maladies Rares « Aplasie Médullaire », d’Université Paris Cité et de l’Inserm, coordonnée par le Pr Jean Soulier, a retracé les mécanismes aboutissant à une hématopoïèse clonale puis à une leucémie aiguë par l’étude d’une vaste cohorte de patients atteints de maladie de Fanconi.

La maladie de Fanconi (Fanconi anemia) est un syndrome génétique touchant la réparation de l’ADN, se manifestant par une insuffisance médullaire dans l’enfance et une forte prédisposition aux cancers1 Un tiers des patients développe une leucémie aiguë avant l’âge de 30 ans.

Une cohorte de 335 patients atteints de maladie de Fanconi suivis dans le réseau français des aplasies médullaires a été étudiée.

Des analyses cliniques, génomiques et fonctionnelles ont été menées chez les patients présentant une évolution clonale ce qui a permis de mettre en évidence une hématopoïèse clonale pré-leucémique2 associée à l’acquisition d’une trisomie du bras long du chromosome 1.

L’équipe a montré, grâce à plusieurs modèles expérimentaux in vitro et in vivo, que l’amplification par dosage génique d’un gène appelé MDM4, inhibiteur de p53 était responsable cette hématopoïèse clonale. La survenue ultérieure de plusieurs lésions additionnelles provoque ensuite la transformation en leucémie aiguë.

Ce modèle fournit un canevas pour la compréhension de la survenue de leucémies secondaires dans un contexte d’ADN endommagé. Ces travaux permettent aussi de caractériser finement le stade de la maladie chez chaque patient afin d’adapter au mieux le traitement, en particulier les indications d’allogreffe de moelle, pour prévenir les leucémies.

Un modèle préclinique a montré l’efficacité d’un traitement ciblant MDM4 sur les cellules porteuses de la trisomie 1q, suggérant des perspectives de thérapie ciblée en combinaison avec la greffe de moelle.   

 

[1] Shimamura, A., and Alter, B.P. (2010). Pathophysiology and management of inherited bone marrow failure syndromes. Blood Rev. 24, 101–122.
[2] Mise en évidence d’un clone cellulaire dans la moelle osseuse, porteur d’une ou plusieurs mutations ou anomalies chromosomiques (le terme mosaïcisme clonal peut aussi être utilisé) 

Références

Clonal hematopoiesis driven by chromosome 1q/MDM4 trisomy defines a canonical route toward leukemia in Fanconi anemia

Cell Stem Cell 

DOI : https://doi.org/10.1016/j.stem.2023.01.006

À lire aussi

Rencontre avec les professeures Anne Abeillé et Gabriela Bîlbîie

Rencontre avec les professeures Anne Abeillé et Gabriela Bîlbîie

Dans le cadre du programme chercheurs internationaux invités de l’université Paris Cité, la Pr. Anne Abeillé accueille la Pr. Gabriela Bîlbîie, de l’Université de Bucarest en Roumanie. Nos deux enseignantes-chercheuses sont des linguistes spécialisées dans la syntaxe...

[Circle U.] Masterclasse histoire avec Carlo Ginzburg en replay

[Circle U.] Masterclasse histoire avec Carlo Ginzburg en replay

Retrouvez en replay la Masterclasse Histoire avec Carlo Ginzburg qui s’est déroulée le 14 décembre dernier au Musée Carnavalet-Histoire de Paris. Un événement exceptionnel co-organisé par le Laboratoire Identités Cultures et Territoires – Les Europes dans le Monde...