Après des années d’inactivité, l’association étudiante Impacts Environnement, plus motivée que jamais, fait son grand retour avec comme mots d’ordre : vulgarisation, sensibilisation et action…

Pour contacter l’association : impenv@ipgp.fr

Une existence historique à l’université

Née en 1987 sous le nom d’ « Espace et milieu » à l’IPGP, l’association est rebaptisée en 2012 « Impacts environnement » par des étudiants de l’ancien IUT Génie de l’environnement. Inactive depuis 2014, un collectif d’étudiants soucieux des problématiques environnementales et motivés pour entreprendre des actions fortes, s’en est emparée en 2022.

« Il n’existait pas d’association à Université Paris Cité qui agisse spécifiquement en faveur de la nature et de la biodiversité. Nous avons appris l’existence de cette ancienne association et avons souhaité lui redonner vie. Nous avons réécrit les statuts officiels, refait les demandes à la préfecture et tout le nécessaire pour être dans les règles », explique son Président Geoffrey Garcia, étudiant en licence Sciences de la Terre, parcours Environnement

L’association est désormais active et figure donc dans le répertoire des associations d’Université Paris Cité. Elle compte aujourd’hui une cinquantaine de membres issus de tous les cursus et est gérée par huit personnes.

 

Des actions concrètes dans et hors des campus 

L’association qui a à cœur de mener de nombreux projets à la fois sur le campus mais aussi à l’échelle des villes, a déjà planifié des actions fortes et variées pour l’année 2023 :  

  • Le lancement d’un cycle de séminaires pluridisciplinaires « à impacts » ouvert à tous. De février à mai, l’association, notamment en partenariat avec le EHESS, le CNRS, l’IPGP et le Laboratoire des Energies de Demain organisera deux conférences mensuelles qui se tiendront à la Halle aux Farines sur des sujets variés et complémentaires. Pendant 1h, des intervenants du laboratoire parleront de sujets spécifiques relatifs à la biodiversité et un temps sera consacré aux questions.
  • L’organisation d’une Journée de l’économie circulaire et solidaire qui aura lieu en avril. La communauté universitaire pourra découvrir des commerces alternatifs et apprendre, grâce au Repair Café de l’association Physis, à réparer elle-même ses objets électroménagers et bénéficier de conseils sur comment les préserver.
  • Le projet d’une remise en état du bassin des Jardins Abbé-Pierre (sous réserve de l’accord de la mairie), faisant face au campus des Grands Moulins. Ce projet sera l’occasion de solliciter des professeurs et leurs étudiantes et étudiants qui travaillent sur la microbiologie, précise Geoffrey.
  • L’organisation d’un week-end de dépollution de l’étang de Berre à Marseille au mois de juin avec l’association nationale WingoftheOcean.

 

L’association, en phase de devenir membre de l’Académie du Climat, est très sollicitée par la scène universitaire nationale et compte bien mener des projets de plus en plus importants et susciter des vocations.

À lire aussi

Le Deeptech Tour 2024 arrive à Paris !

Le Deeptech Tour 2024 arrive à Paris !

Créer des ponts entre le monde de l’entrepreneuriat et celui de la recherche, c’est le rôle du Deeptech Tour. Organisée par Bpifrance, cette tournée des campus français vise à réunir l’écosystème universitaire, les acteurs économiques locaux et les structures...

lire plus
Mesurer la pollution de l’air dans l’écorce des platanes !

Mesurer la pollution de l’air dans l’écorce des platanes !

Le projet de science participative Ecorc’Air propose de collecter des écorces de platanes afin d’établir une cartographie précise de la pollution aux particules fines métalliques liée majoritairement à la circulation automobile, et de mesurer son évolution. Les échantillons sont à envoyer à l’IPGP, où seront faites les analyses magnétiques et chimiques de détection de cette pollution.

lire plus