Institut Covid-19 Ad Memoriam

Présentation

Créé le 25 mai 2020 par Université de Paris, l’Inserm, le CNRS et d’autres institutions, sous l’égide du WHO Collaborative Center for Research on Health and Humanitarian Policies and Practices de l’IRD, en partenariat avec l’OMS, l’Institut pluridisciplinaire Covid-19 Ad Memoriam a pour ambition d’étudier et d’évaluer l’impact multidimensionnel de la crise sanitaire ainsi que ses conséquences à long terme.

 

La méthode ?

Mettre en commun tout un vivier de connaissances afin d’aboutir à une analyse la plus complète et la plus transversale possible.

Le centre disposera d’une méta-plateforme sur laquelle seront publiées des recherches dans une large gamme de disciplines (santé, éducation, justice, culture). Une deuxième plateforme diffusera des propositions adressées aux politiques publiques.

L’Institut sera aussi un espace de conservation de l’Histoire et d’entretien de la mémoire des évènements, grands et petits, liés à l’épidémie.

Placé sous la tutelle du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et du ministère des affaires étrangères et européenne, cet établissement public à caractère scientifique et technologique est basé au Ceped.

 

Gouvernance :

Direction : Laëtitia Atlani-Duault, directrice de recherche en anthropologie au Ceped et directrice du WHO Collaborative Center for Research on Health and Humanitarian Policies and Practicies.

Conseil d’orientation stratégique : Edouard Kaminski (UP), Sandrine Lefranc (CNRS), Frédéric Worms (ENS)…

Présidents d’honneur : Pr Jean-François Delfraissy, Président du Conseil scientifique

Françoise Barré-Sinoussi, Présidente du CARE

Équipe opérationnelle : Sadek Beloucif, Franck Chauvin, Alain Cordier, Eric Garandeau, Antoine Garapon et Denis Malvy.

Organisé comme un consortium d’institutions majeures, il réunit déjà :

Université de Paris• L’Institut de Recherche pour le Développement• Le Centre national de la recherche scientifique• L’Institut national de la santé et de la recherche médicale• L’École Normale Supérieure – PSL• L’Agence Nationale de la Recherche• L’Université de Bordeaux• L’Institut des Hautes Études de la Justice• Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères• Le Comité Consultatif National d’Éthique• Le Haut Conseil de la Santé Publique• L’Association France Victimes• L’Université Paris Saclay• Le SAMU 93• Le Syndicat National des Médecins Chirurgiens, Spécialistes, Biologistes et Pharmaciens des Hôpitaux Publics• Le Centre National de Ressources et de Résilience (Cn2r)• L’Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France-de-France• Le Global Research Institute of Paris• Des représentants des autorités spirituelles et religieuses• Des artistes et personnalités majeures du monde des arts, de la culture et de l’éducation• …

Cette liste est par définition ouverte : quiconque pourra apporter ses lumières et propositions par tout moyen possible selon le communiqué dédié.

L’ institut COVID-19 Ad Memoriam se rapprochera de plus d’initiatives similaires dans d’autres pays, grâce notamment au partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

Contact : Laetitia Atlani-Duault – laetitia.atlani-duault@ird

À lire aussi