Comme Masque-arade et Expériences aBiominables avant lui, « La Dosparition » est un escape game créé par des étudiantes et des étudiants dans le cadre de l’UE Escape game moléculaire proposée en 2e année de Licence en Sciences de la Vie. Entretien avec Anne Couëdel-Courteille et Maryline Moulin, responsables pédagogiques de cet enseignement novateur.

« La Dosparition » est un projet co-financé par la Faculté des Sciences et l’UFR Sciences du Vivant de l’Université Paris Cité.

L’escape game : un approche pédagogique qui fait ses preuves

L’UE Escape game moléculaire combine plusieurs pratiques pédagogiques tels que l’apprentissage par projet et l’apprentissage par le faire avec un changement de posture du corps enseignant.

« Notre rôle consiste à accompagner et guider les étudiantes et les étudiants au cours des différentes séances afin qu’ils réalisent concrètement des énigmes qui bien articulées entre elles formeront ensemble un escape game pédagogique. » s’accordent à dire Anne Couëdel-Courteille et Maryline Moulin, responsables pédagogiques de l’unité d’enseignement.

Le jeu grandeur nature plonge les participantes et participants au cœur d’une aventure pendant laquelle ils pourront apprendre et/ou revoir quelques notions scientifiques.

« Ces trois années d’enseignements nous ont montré que les étudiants sont enthousiastes à l’idée de réaliser un escape game pédagogique qu’ils feront tester en fin de semestre à leurs camarades et personnels de l’Université. » précise Maryline Moulin. « Au cours de cet enseignement, les étudiantes et étudiants acquièrent des compétences transversales notamment par la gestion de projet qui nécessite organisation, planification et communication pour un travail en équipe efficace. complète Anne Couëdel-Courteille. Les apprenantes et apprenants approfondissent également des concepts en biologie avec plaisir lors de la création des énigmes. »

« La dosparition » : un escape game grand public

Comme pour « Masque-arade », lancé en 2021, l’escape game « La dosparition » est ouvert à tous les étudiants, étudiantes et personnels de l’Université ayant un intérêt pour les sciences.

Les maitres du jeu ? Trois étudiantes en 2e année de licence Sciences de la Vie, co-créatrices de l’escape game présents tout au long de l’aventure.

Le pitch ? Alors qu’elle s’apprêtait à dénoncer un délit au sein de l’Institut BioBolt, la scientifique Rosa Franklin, spécialiste des effets physiologiques du dopage, a soudain disparu sans laisser de trace.

L’objectif ? Aider Alex Watson, sa collègue, à élucider le mystère de sa disparition, en 45 minutes chrono, en résolvant des énigmes, réalisant et interprétant des expériences grâce, notamment, à l’utilisation d’une loupe binoculaire ou d’un tableau périodique.

Plongées et plongés dans les décors et dans ce jeu palpitant, chacune et chacun se glissera dans la peau d’un « bon » scientifique, soucieux de l’éthique et des bonnes pratiques en laboratoire, des notions indispensables pour nos futures et futurs scientifiques et une sensibilisation aux règles de bio-éthiques vis à vis du grand public.

Prêts et prêtes à relever le défi ?
A choix : 3 dates (vendredi 3 juin, mardi 7 juin ou jeudi 9 juin 2022) et 3 horaires (10h, 13h ou 15h30)
Choisissez votre créneau en complétant le formulaire en ligne
Le jeu se déroulera sur le campus des Grands Moulins bâtiment Lamarck B – 2e étage – salle 222

Pour en savoir plus :
Apprendre et innover par le jeu (vidéo)
Escape game moléculaire à l’UFR en Sciences du vivant

À lire aussi

Instituts hors murs : du laboratoire au patient

Instituts hors murs : du laboratoire au patient

A sa création, il y a trois ans, la Faculté de Santé d’Université Paris Cité a souhaité impulser une synergie sur son territoire de recherche de plus de 200 équipes et s’étendant sur l’ensemble de Paris. Pour cela, elle a initié la création d’Instituts Hors Murs....

lire plus